Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem
Bienvenue dans la commanderie de l'ordre Royal de Saint-Jean de Jérusalem.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand se célèbre le Renouveau...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Lun 13 Jan 2014 - 15:49

Il écoute la réponse et reprend en faisant signe à la jeune sœur Oceana de se tenir prête.

Je reçois ici ton serment devant tes frères et sœurs hospitaliers.
Voici le gage qui marquera cette seconde étape de ton adoubement.


Il fait signe à Oceana d'approcher avec le contenu du coffret déposé sur l'autel et de le montrer à tous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oceana.

avatar

Localisation : Honfleur
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Lun 13 Jan 2014 - 18:33

Elle est attentive au serment de Victoire. et voit le léger signe que lui fait le Grand Maitre discrètement.Elle se lève de son tabouret et va prendre précautionneusement le coffret qui lui a été confié.Elle passe devant olivier et pose le coffret sur ses genoux....surpris celui-ci la regarde bizarrement.La rouquine lui chuchote discrètement.

J'ai oublié de l'ouvrir avant de le retirer de l'autel et sur tes genoux il restera stable.

Une fois ouvert fait un large sourire à Oli qui n'a pas bougé d'un pouce pour ne pas faire tomber le coffret...la rouquine n'aurait pas voulu se faire expulser de ces murs alors qu'elle n'avait pas encore montré ce qu'elle valait.

Merci Olivier de ton aide.

Oceana. reprends le coffret ouvert et va le présenter au Grand Maitre...se demandant si les minutes qui suivent sont comptées.La rouquine est sûre que son oeil perçant n'a rien perdu de la scène.

Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Lun 13 Jan 2014 - 19:52



La jeune soeur pose délicatement le contenu de son coffret sur le pupitre devant le Grand-Maître. Il la sent tendue et impressionnée, à son âge on le serait à moins dans ce décorum et tout ce rituel. Il fait un signe de remerciement à la fille et présente les éperons à Victoire.

Écuyer Victoire, ces éperons sont le deuxième signe de ton appartenance à la chevalerie. Pour recevoir le troisième et dernier, tu devras répéter le serment des chevaliers. Mais avant réponds à cette question :

Il lève un peu la voix avant de renouveler la toute première formule de la cérémonie.

Écuyer Victoire, pour quelle raison désires-tu entrer dans la chevalerie ?
Si tu recherches la richesse ou les honneurs, tu n'en es pas digne !


Du coin de l’œil il surveille le chevalier Enguerrand de Lazare qui se prépare à intervenir quand il lui fera signe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mar 14 Jan 2014 - 0:20

Observe le cérémonial et les gestes d'Oceana lorsqu'elle ouvre le coffret. Aucun "oh" ou "Ô" ne sont dessinés sur ses lèvres mais c'est tout comme.
Victoire la remercie d'un sourire, puis reporte une nouvelle fois ces azurs sur Optat en lui répondant,


Grand Maître, je renouvelle mon serment, en affirmant une fois encore, souhaiter aujourd'hui plus que jamais, m'engager à toujours porter assistance à l'Ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem que vous représentez, à notre Roy Nicolas 1er et à travers lui à la Couronne de France.
Tout comme je souhaite m'engager à toujours conseiller en âme et conscience ceux-ci.
Je ferai toujours preuve de fidélité envers notre Ordre et envers la Couronne en tous temps et en tous lieux.
Telle est ma décision.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
alix du vivier

avatar

Date d'inscription : 04/01/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mar 14 Jan 2014 - 5:07

Elle écoutait cette cérémonie, tout se déroulait comme cela semblait être prévu.
victoire égale à elle même était à peine intimidée. Perinne dans son rôle était absolument parfaite et le Grand maître qu'elle avait croisé une fois en taverne à Bergerac devenait aux yeux d'Alix, impressionnant.

La seule connaissance dans un adoubement pour la brune était que l'on lui donne un léger coup sur la nuque du plat de son épée on lui avait c'est la collée, le seul coup qu'il ne devra jamais rendre.

Elle se concentra à nouveau sur la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mar 14 Jan 2014 - 15:57


On arrive tranquillement à la troisième et dernière étape de l'adoubement. Après le serment vassalique envers la couronne et le renouvellement des vœux hospitaliers, l'écuyer va maintenant prononcer le serment de vie de tous les chevaliers.

Dans l'Ordre il est le parrain de Victoire mais il est aussi aujourd'hui le Grand-Maître. Il ne peut donc tenir les deux postes en même temps de celui qui adoube et celui qui parraine l'écuyer. Victoire a demandé à un homme éminemment estimable d'assurer le rôle du parrain de substitution. Le Grand Maître se tourne vers lui et lui fait signe d'approcher.


Écuyer, tu dois énoncer les dernières formules qui te feront devenir chevalier à part entière.
Encore une fois veille à la nature de tes réponses.
Ton parrain, garant de tes qualités physiques et morales au cours de ta formation, va maintenant te faire prononcer ce serment.


Il s'écarte pour laisser place au chevalier Enguerrand de Lazare et fait un autre signe discret au jeune page Olivièr de se tenir prêt également à exécuter sa mission directement sans attendre juste après ce dernier serment.

****

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mar 14 Jan 2014 - 22:13

A genoux sur le dallage froid, son regard s'attachait toujours à détailler les éperons, non pas qu'un sentiment de possession s'emparait d'elle, mais plutôt ce qui ressemblait à de la fierté. Rapidement elle évalua cette sensation, celle d'être fière et tout aussi rapidement elle grimaça intérieurement.
La fierté pouvait être néfaste et dangeureuse, trop excessive elle passe pour un abus, une déviance. Absente elle empêche d'apprendre de ses erreurs et de renouveller de nouveaux challenges et sans fierté pas de victoire.
Après avoir mis le bazar dans son cerveau elle en revint donc à la même conclusion, elle éprouvait de la fierté en regardant les éperons d'or et esquissa un sourire.

Puis elle repartit dans la méditation du serment à renouveler pour la troisième fois.
Tout était des plus conformes au format voulu et imposé par Optat, et la figure imposée doit s'exécuter sans filet.
Bien consciente que chaque acte a ses conséquences, elle restera sincère dans ses paroles, tout comme elle est obstinée dans ses actions et rigoureuse dans la tâche.
Trop sans doute, mais trop n'est jamais assez pour elle, l'essentiel est que cela soit fait sans arrières pensées.
Lorsque le Grand Maître invite Enguerrand à s'approcher, Victoire s'apprête à l'accueillir, pleine d'une joie toute intérieure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enguerrand_de_lazare

avatar

Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 15 Jan 2014 - 10:16

Or donc était venu le temps pour le Licorneux d'entrer en scène.

Il avait avec attention toute particulière suivi le déroulement de la cérémonie d'adoubement.
Pour ce que d'une part il était pour le moins curieux et intéressé de découvrir comment se déroulait dans autre Ordre Royal que le sien pareille étape dans la vie d'un de ses membres.
Et parce que, bien plus encore, il avait appris durant ces longs mois passés en sa compagnie à la Connétablie, à Ryès ou sur les champs de bataille, à découvrir et particulièrement apprécier la jeune femme qui en ce mémorable jour allait rejoindre les rangs ô combien prestigieux et mérités de la Chevalerie.

Au signe du Grand Maitre, il s'était levé, se dirigeant à pas lents vers lui.
Profond signe de tête en guise de salut comme de respect à l'attention de celui-ci.
Depuis plusieurs années déjà, l'Ordre des Hospitaliers avait entamé long processus de renaissance et nul doute que ce Grand Maitre là saurait poursuivre la tâche qui lui incombait.

Se plaçant ensuite face à Victoire, il resta un court instant silencieux, l'observant avec attention.
Il ne pouvait s'empêcher de repenser à sa propre cérémonie. Ce moment empli de joie profonde et d'appréhension, où le poids d'une vie nouvelle venait se poser sur les épaules du futur Chevalier.

Il adressa un fin sourire à celle-ci. Réconfortant. Sincère.

Et alors la voix du Capitaine de la Licorne retentit dans la Basilique:


Victoire. Grand honneur m'est fait ce jour que d'être en cette cérémonie d'adoubement celui qui sera ton parrain sur cette voie nouvelle s'offrant à toi, cette voie de la Chevalerie ô combien méritée et attendue.
J'espère me montrer à la hauteur de cette mission qui est la mienne, ne doutant pas un instant, pour avoir déjà pu l'observer en maintes occasions, que la tienne sera pleinement et totalement remplie.


Court silence, avant de reprendre:

Or donc, à présent, je vais te demander de prononcer le Serment des Chevaliers.

La voix se fit alors à peine plus grave, marquée s'il en était de la solennité du moment, tandis que le visage du Chevalier avait repris cette expression de marbre qui était bien souvent la sienne:

Écuyer Victoire, pour quelle raison désires-tu entrer dans la chevalerie ? Si tu recherches la richesse ou les honneurs, tu n'en es pas digne !
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 15 Jan 2014 - 13:19

En écoutant le Chevalier un petit sourire étira ses lèvres, se souvenant de ces arrachages de cheveux lors de la dernière campagne, pour que rien ne soit laissé au hasard, préférant ne pas dormir plutôt que de bâcler sa tâche.

Pour le moment, le silence est solennel et nulle envie de le briser. Le garder pour faire preuve d'humilité, d'empathie et d'un certain sang froid. Les remerciements seraient pour après, alors quelques secondes passèrent avant qu'elle ne parvienne à articuler


Chevalier Enguerrand, la richesse et les honneurs, je m'en défais.
Sur les Saintes Écritures, je jure de respecter les lois de la chevalerie et vous prie humblement de me les rappeler ici pour toujours.


Elle baisse alors légèrement la tête en attendant la suite...la voici sur le point de sceller son avenir.

Edit pour modification, Victoire est allée trop vite

_________________


Dernière édition par Victoire. le Mer 15 Jan 2014 - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arator

avatar

Localisation : Limoges
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 15 Jan 2014 - 13:36

Après avoir récité le credo, Arator observa le déroulement de la cérémonie. Il avait bien plus qu'un intérêt héraldique pour la chose, car l'adoubée en devenir lui était très chère. Un homme dont il se souvenait du visage, mais qu'il ne connaissait pas prit la parole. Ce fut ensuite le tour de Victoire de prononcer son serment. Ces mots l'enchaînairent solennellement et la portée de ces paroles ressenties était palpable. Sous peu sa marraine sera chevalier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enguerrand_de_lazare

avatar

Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 15 Jan 2014 - 17:58

Mentalement le Chevalier se remémorait le déroulement de la cérémonie d'adoubement.
La première étape venait d'être franchie, toutefois si sa mémoire ne défaillait pas.
Il sentait la jeune femme passablement tendue, émue plus probablement même.
Un instant, il hésita à tenter de quelque peu la soulager. Quelques mots glissés discrètement, juste de quoi aider à passer cette ultime épreuve qui parfois pouvait s'avérer plus difficile encore que tous les combats endurés.
Toutefois, n'étant pas pour l'heure en les murs de Ryès, au sein de ses frères et sœurs, se contenta t'il de suivre le fil annoncé auparavant, ne voulant aucunement risquer de voir entaché l'adoubement du futur Chevalier.

Aussi, fixant par la fait la nuque de la jeune femme, il reprit sur le même ton que précédemment:


Qu'il en soit ainsi. Jures-tu de respecter les commandements suivants pour le reste de ton existence ?

Tu croiras à tous les enseignements de l'Église aristotélicienne et tu observeras ses commandements.
Tu protègeras la Foi.
Tu défendras tous les faibles en toute occasion.
Tu aimeras le pays où tu es né.
Tu ne fuiras jamais devant l'ennemi.
Tu combattras les ennemis de la couronne avec acharnement.
Tu rempliras tes devoirs féodaux, à condition qu'ils ne soient pas contraires à la loi divine.
Tu ne mentiras jamais et tu seras fidèle à ta parole.
Tu seras libérale et généreuse
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 15 Jan 2014 - 18:31

Que d'agitation dans sa cervelle, ce qu'elle avait déjà dit devait être redit, trois fois, jamais elle n'avait autant jurer que ce jour.
Un coup d'oeil à l'encontre d'Enguerrand, "Je ne m'emmêle pas les pinceaux je remets juste tout en ordre dans ma tête". Voici ce que le Chevalier doit saisir dans son regard avant qu'elle ne réponde à nouveau,


Je Jure sur les saintes écritures de servir le Royaume de France, aider son peuple, en offrant un bras armé à notre Roy

Je jure de croire à tous les enseignements de l'Église aristotélicienne et j'observerai ses commandements.
Et de protéger la Foi.
Je jure de défendre l'Ordre Royal Hospitalier, ses membres et ses idéaux quoi qu'il m'en coûte et de respecter tous ses membres, mes frères et sœurs.
Et de toujours croire en mon Ordre et en son Grand Maître
De défendre tous les faibles en toute occasion.
De ne jamais fuir devant l'ennemi.
Avec acharnement je combattrai les ennemis de la Couronne.
Je jure d'aimer ma ville, ma contrée et ce Royaume de France.
De remplir mes devoirs féodaux, à condition qu'ils ne soient pas contraires à la loi divine.
De ne jamais mentir et serai fidèle à ma parole.
Et d''être libérale et généreuse


Hausse d'un octave pour conclure,

Je le jure devant le Très-Haut et devant tous mes pairs ici rassemblés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 15 Jan 2014 - 23:24

Voilà, le drame est joué il ne reste plus qu'à le sceller définitivement par le dernier rituel. Il fait un signe de remerciement au chevalier Enguerrand qui s'est acquitté de sa mission à la perfection. Le Grand Maître est heureux de recevoir des frères et sœurs des autres Ordres de chevalerie, il est particulièrement content d'avoir pu associer un de leur membres à une cérémonie interne aux Hospitaliers. Pour lui c'est une expérience à renouveler.

Merci chevalier d'avoir bien voulu faire prononcer ce dernier serment, celui de tous les chevaliers.

Il attend que le chevalier regagne sa place et fait un geste, large un peu trop théâtral peut-être, pour demander au jeune page Olivièr d'approcher avec l'ultime cadeau marquant l'adoubement de Victoire. L'emphase de ce geste mettra sans doute le jeune homme mal à l'aise. Trop tard pour revenir en arrière. Il le fixe d'un regard d'encouragement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 16 Jan 2014 - 8:03

J'sais pas si c'est comme ça qu'on dit mais moi, d'puis l'début, j'étais comme collé, médusé, scotché ! J'en re'v'nais pas d'vivre un truc aussi important. Et pis l'fait qu'ce soit sœur Victoire qui d'venait chevalier, j'pense qu'ça f'sait qu'pour moi c'était encore plus beau.

Du coup, j'avais prié en silence et j'avais surtout observé pour rien raté d'l'événement.  La crevette avec son grand écu, sœur Oceana et sa drôle de façon d'ouvrir un coffret, et le Messer que sœur Victoire avait appelé Chevalier Enguerrand. C'messer là, j'l'avais pas vu à la barbacane, faut croire qu'il était entré dicrétos, euh, discretos ? Bref sans s'faire voir.

J'avais cherché dans ma tête de piaf et j'm'étais souv'nu qu'il était chevalier d'un autre ordre. 'Fin tout ça pour dire qu'j'avais été impressionné par sa voix et pis sa tête. Nan, pas sa tête à lui, mais le sérieux qu'il avait eu tout le long.

J'sais pas si j'ai l'air endormi mais tout d'un coup j'vois le Grand Maître qui fait comme un grand geste. P't'être même un peu grand l'geste. J'tourne la tête derrière moi, des fois qu'y appellerait quelqu'un plus loin mais non, comme y me fixe ça doit être mon tour.

J'inspire et hop j'me lève ! J'essaie quand même d'avoir l'air aussi sérieux qu'Messer Enguerrand, et j'vais vers l'autel. C'est l'moment d'enlever l'voile et de porter c'qu'on m'a confié au frère Optat.

C'est l'moment aussi d'pas tout faire tomber ! Comme personne doit voir ma tête, 'fin j'espère, j'mords ma langue quand j’ôte le petit voile. J'suis obligé d'm'y r'prendre à deux fois, pff pas idée d'faire les autels aussi haut ! Pour les grands encore petits comme moi, c'est pas facile. 'Fin c'est bon, j'finis par y arriver.

J'fais glisser mes mains sous le truc qu'yaencoreuninstantétaitsecret que j'dois porter et j'me dirige vers sœur Victoire. Même si c'est toujours aussi lourd, j'arrive à lui faire un sourire et quand j'arrive à sa hauteur, j'me tourne vers le Grand Maître, et j'lui présente l'objet posé à plat sur mes paumes ouvertes.



Pis bah là, j'attends...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 16 Jan 2014 - 16:50

(envoi, première partie)


On y est. C'est la dernière scène du dernier acte. L'adoubement c'est comme un combat sur un champ de bataille. On se prépare pendant des années et répétant inlassablement les mêmes gestes et les mêmes procédures. La formation dure longtemps pour faire un combattant acceptable. On participe à des escarmouches qui font monter l'adrénaline et la routine s'installe un peu.

Et puis un jour c'est le coup d'épée, de lance ou de masse qui change la vie. Le premier adversaire tué ou la première blessure qui peut être également la dernière. Tout se passe en accéléré et personne n'a le temps de rien voir. La messe est dite, en un instant le drame est joué, c'est le trou noir.

Dans la cérémonie d'adoubement c'est un peu la même chose. Il y a un rituel long, répétitif et fastidieux, destiné à donner un caractère sacré à un seul bref instant. Cet instant se présente maintenant, cet instant va changer définitivement le reste de la vie de Victoire.

Il prend l'épée que vient de lui présenter le jeune page. D'un signe de tête et d'un sourire il le remercie et le prie de rester à ses côtés pour ce qui va suivre. Il lui chuchote tout près de l'oreille.


Regarde petit, Cristol ton aïeul a été adoubé à peu près comme ça par le Grand-Maître Ursin en 1456.
Pense à lui très fort
.


Il se place face à Victoire, toujours agenouillée, et sur ton solennel prononce les phrases définitives de l'envoi.

Victoire, tu as triomphé de toutes tes épreuves, prononcé tous les serments indispensables, montré toutes les qualités nécessaires à ta vie future. L'épée que tu vas recevoir a été bénie par notre aumônier, elle revêt donc un caractère sacré qui doit te guider désormais dans tous tes actes. Tu es maintenant digne d'être un chevalier.

Il s'approche de sa filleule et pose le plat de l'épée sur son épaule gauche.

Moi, Optat de Sainte-Colombe, chevalier et Grand Maître de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, par la grâce du Très-Haut et par les prérogatives qui sont les miennes,

Il pose maintenant le plat de l'épée sur l'épaule droite.

Par Christos, Saint-Jean et Saint-Georges,

Il pose l'épée sur le haut du crâne de la jeune femme, fait une légère pause dans sa récitation.

T'élève à la dignité de Chevalier

Il prend l'épée par la lame et présente le pommeau au nouveau chevalier.

Cette épée t'est donnée afin que tu t'en montres digne.

Après avoir rangé l'épée, il ôte son gant de cuir et de métal et en guise de collée assène une gifle magistrale au nouveau chevalier qui ne bronche pas d'un cil, montrant ainsi son endurance et le peu de cas devant la souffrance.

La gifle que tu viens de recevoir est la dernière que tu accepteras de recevoir sans répliquer. Désormais tu défends l'honneur de tous tes frères et sœurs chevaliers, tous Ordres confondus.


Lève-toi chevalier Victoire et fais face au reste du monde.





(fin de la première partie)

_________________


Dernière édition par Optat le Jeu 16 Jan 2014 - 23:23, édité 1 fois (Raison : orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 16 Jan 2014 - 20:06

"Il ne faut pas se laisser aveugler par l’orgueil, quand on est en réputation ou en honneur ; car tout ce qui s’acquiert nous est étranger."
Ésope


Son regard suit chaque pas d'Olivièr, observe sa façon de se mouvoir jusqu'à ce qu'il soulève le voile.
A la découverte de l'épée Victoire se retient de la détailler, juste le temps de remarquer la croix Hospitalière sur la lame et déjà elle offre un fin sourire à l'encontre du petit Page qui remplit son rôle avec tout le sérieux qu'on lui connaît.
Elle se promet de lui parler, plus tard.
Plus tard, car pour l'heure la dernière scène va se jouer sous les yeux de tous. Victoire en aurait presque oublié qu'en silence, derrière elle on attendait la fin. Et qu'elle fin !

Le Grand Maître pose l'épée sur son épaule droite, puis sur la gauche, ou peut-être est-ce l'inverse, car à cet instant précis, lorsqu'il déclare, "T'élève à la dignité de Chevalier", elle sait que les mots prononcés, elle les ressent au plus profond de son être.
La douce béatitude est abrégée lorsque tombe le gant de cuir et que la grosse main s'abat sur sa joue.
Outch ça c'était pas de la gifle d'amateur. Si son visage reçoit une sacrée secousse son regard ne cille pas. Oui à la prochaine je répliquerai, cela est une certitude.

Puis elle se relève comme le Grand Maître l'y invite, pas de larmes ni même des yeux embués, juste une sensation de légèreté et déjà ses pensées s'échappent vers les trois Joncheray assis derrière elle.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 16 Jan 2014 - 21:50

Les voila arrivés aux derniers moments de cet adoubement.
Et la collée fut des plus marquées, le Grand Maitre ne retenant pas son coup.  La symbolique de la main nue avait bien été notée par ses prunelles.  Un jour peut-etre... quoique bien lointain car certaines compétences lui faisaient défaut encore et certains des engagements que venait de prendre Victoire étaient contraire à ses pensées profondes en ce moment.  Peut etre son esprit s'ouvrirait-il un jour, mais apres ce que venait de vivre le royaume, apres avoir pu constater la mauvaise volonté, voir la mauvaise foi de certains qui prétendaient guider l'Eglise et n'engendraient que le chaos, non, elle ne pourrait promettre de suivre aveuglement justement ces "guides" de l'Eglise, ce clergé.  Mais de toutes manières, on n'y était pas et le moment était celui de Victoire.

Le Grand Maitre lui avait finalement fait un cadeau, car elle serait la premiere à recevoir le regard de Victoire juste après son adoubement.  En effet, les actes étaient posés.  Il ne lui resterait qu'a sabler le document et apposer son scel, puis envoyer l'ensemble à Paris pour valider légalement le tout.  Une copie serait remise à Victoire, plus tard.  Après la cérémonie, après les petites festivités prévues.  Il n'y avait pas lieu de s'encombrer de cette paperasse pour l'heure.

Elle s'approcha donc, découvrant un paquet recouvert jusque là d'un drap sombre et discret et dont elle avait veillé à l'acheminement jusque là.  Peu à peu, un écu apparu, sommé d'un tortil, ceint d'un collier identique à celui que le Grand Maitre ceindrait sous peu aux épaules de Victoire.  Ces armes d'apparat seraient ensuite fixées aux cotés des autres armes des Chevaliers l'Ordre dans la galerie, Panthéon des chevaliers passés et adoubé à ce jour par l'Ordre.


Ma soeur, vous voici chevalier, ou presque...
Ne craignez pas de collée de ma part, celle de notre Grand Maitre suffit largement.
En tant qu'officier héraldique, il me revient de rédiger les actes, c'est chose faite, je vous les remettrai au terme de cette journée.  


Montrant l'écu vierge disposé devant l'autel au début de la cérémonie, elle se saisit ensuite d'un nouvel écu, où l'on devinait bien plus de couleurs.

En début de cérémonie, le Grand Maitre Optat vous a présenté l'écu des chevaliers, vous a expliqué son importance, ce qu'il représentait.  Il me revient maintenant de vous présenter vos nouvelles armes, celles que vous porterez à l'avenir, symbole de votre nouveau statut.
Ma soeur, les voici.  Je gage que vous vous en montrerez digne.



Et apres les avoir montrées à Victoire, et échangé avec un regard où elle la félicitait et se réjouissait pour elle tout à la fois, elle alla déposer l'écu aux cotés de l'autre, vierge, insistant ainsi sur leur Ordre et ses symboles.
Puis après un léger signe à Arator qui avait pris soin de ne pas s'assoir trop loin, elle reprit sa place à son pupitre, se dépéchant de sabler et sceller ce qui devrait l'etre.


le contreseing:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arator

avatar

Localisation : Limoges
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 16 Jan 2014 - 22:52

Arator qui observait toujours le déroulement de la cérémonie (oui il est très observateur) sursauta au claquement de la gifle du grand maître. Comme on dit : il n'y est pas allé de main molle. Puis c'était le dévoilement du blason et la signature des contresigns. Sa marraine était maintenant chevalier. Bah dit donc c'est quand même la classe, mais un hospitalier ne se vante pas. Une chance que Victoire ne lit pas dans les pensées, quoi qu'avec elle ça pourrait toujours être étonnant.

Le poursuivant d'armes n'avait pas raté le petit signe de la maréchale d'armes, puis il se rendit à l'avant en face de l'adoubée, en tenant un paquet de tissus dans ses mains. Tout en le déballant, il prit la parole:

— Voici pour vous chevalier, votre nouveau justaucorps galonné des distinctions de chevalier. J'ai bon espoir que vous vous montrerez digne de votre rang et vous le porterez avec honneur.


Code:
[img]http://i58.servimg.com/u/f58/17/14/29/03/victoi12.png[/img]

Il lui remit son justaucorps et inclina doucement sa tête en signe de respect en lui faisant un furtif clin d'oeil signe de complicité avant de reprendre doucement sa place.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Ven 17 Jan 2014 - 1:50

(envoi suite et fin)


Après avoir reçu l'épée et la collée le nouveau chevalier s'est relevé pour recevoir des mains de Saint-Jean les pièces officielles de son nouveau statut. Frère Arator, poursuivant d'Armes de l'Ordre est venu ensuite remettre la nouvelle tenue de Victoire afin qu'elle se tienne prête aux premiers assauts de félicitations de la part de l'assemblée.

Mais auparavant il lui reste une dernière tâche à effectuer. Elle ne rentre pas dans le rituel d'adoubement à proprement parler mais elle reste hautement symbolique pour la suite dans la vie interne de l'Ordre.



Chevalier, avant de vous laisser entre les mains de vos proches, je dois vous donner encore deux petites choses. Tout d'abord voici le collier que vous devrez porter désormais sur votre uniforme. Vous êtes tenue de le porter lorsque vous pénètrerez dans le Conseil des Chevaliers.


Mais pour pénétrer dans la salle de ce même conseil, vous serez obligée d'en ouvrir la porte qui est toujours verrouillée à double tour. Voici la clef qui vous permettra d'accéder au saint des saints. Surtout ne la perdez jamais.


Veuillez dès à présent rejoindre les rangs de vos pairs derrière-moi et prendre votre place dans la stalle de chevalier qui vous est réservée.

S'adressant maintenant à toute l'assemblée.

Frères et sœurs hospitaliers, frères et sœurs en Chevalerie des autres Ordres Royaux, Noble assemblée des invités, vous pouvez maintenant acclamer le chevalier Victoire et venir la féliciter.

Hourra ! Hourra ! Hourra !


Toutes les personnes présentes sont maintenant invitées à venir fêter cet événement autour de victuailles terrestres réparatrices après toutes ces épreuves et discuter entre elles pour faire ou refaire connaissance. Notre taverne vous est ouverte pour l'occasion.

Merci, à vous tous pour votre présence dans ces lieux sacrés de notre Commanderie, merci à Saint-Jean et son équipe, au chevalier Enguerrand de Lazare ainsi qu' à nos petits pages qui ont assuré le service de la cérémonie et qui vont maintenant très vite filer vers la taverne pour se préparer à recevoir et servir dignement une nouvelle fois nos invités.


hrp:
 


****

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Ven 17 Jan 2014 - 16:07

Pour sûr qu'elle avait encore la marque des cinq gros doigts du Grand Maître. A peine remise de sa gifle, les paroles de Perrinne lui évitèrent de se tenir la joue, surtout lorsque cette dernière ne lui promit pas une seconde tournée.
Elle reluqua son nouvel écu avec attention, le trouva beau et ajouta,


Merci ma soeur, croyez-moi sur parole je m'en montrerai digne.

Dans son regard il était dit qu'elle la gratifierait d'une bise en dehors de la Basilique car déjà on poursuivait avec le Poursuivant.
Victoire accueillit Arator en lui souriant lorsqu'il lui remit son "paquetage"


Avec honneur sans aucun doute, merci à vous mon frère.

Pour répondre à son clin d'oeil, elle plisse le nez en lui souriant avant que le Grand Maître n'intervienne à nouveau pour lui présenter le fameux collier ainsi que la clef qui ouvrira la porte secrète. A force d'y passer devant elle se demandait bien ce qui pouvait se dire dans cette salle. Quant au collier en plus de la symbolique, il apporterait un peu de bling bling à sa tenue.

Je vous remercie Grand Maître. Merci pour cela et pour cette belle cérémonie, encore merci.
Permettez que je ne vous remercie pas pour la gifle, même si je ne doute pas un instant que c'était de bon coeur.


Sourit amusée.

Je voudrai également remercier Saint Jean pour son soutien indéfectible.
Le Chevalier Enguerrand d'avoir accepté si gentiment ma requête.
Merci également à nos trois petits Pages qui ont su faire preuve d'organisation et d'un grand sérieux, à la hauteur de l'évènement.
Merci à tous mes frères et soeurs ainsi qu'à mes amis réunis au premier rang.
A Baile et Alix qui m'ont aidée, y a pas si longtemps à ne pas m'arracher trop de cheveux.
A mon amie Hersent avec qui je partage l'amour des pâtisseries.
A Henry qui m'a vue naître et me supporte depuis toujours.
Un grand merci à mon époux, à mon BeauPapaAdoré et à Grégoire qui m'aiment tous les trois avec bienveillance.
A vous tous, sachez que je suis sincèrement émue d'avoir partagé ce grand moment avec vous.


Allégée de la boule qui avait bien souvent yoyoté au fond de sa gorge, elle inclina la tête puis rejoint la stalle désignée.
Pour la première fois elle fit face à l'assemblée et chercha du regard ses proches en espérant pouvoir bientôt serrer son fils dans ses bras.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
hersent

avatar

Date d'inscription : 05/01/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Sam 18 Jan 2014 - 18:30

Elle avait été placée au premier rang, parmi les invités de la future Chevalier de l'Ordre de Saint-Jean. La tension montait parce que la cérémonie était sur le point de commencer.
Hersent frissonna malgré son manteau, sa toque et son manchon: l'émotion intense ne se commande pas et encore moins ne se jugule lorsque c'est dans un lieu tel que la basilique de la citadelle des Hospitaliers.
La chair du poule lui hérissa la peau lorsque le choeur enfantin entonna le chant religieux d'une beauté remarquable, très vite plus rien n'exista hormis l'endroit où son amie Victoire serait appelée par le Grand Maître Optat.
Tous furent invités à faire chorus au GM lorsqu'il récita le Credo, elle le fit avec joie et humilité:


Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Éternelle.

AMEN


L'Ar Sparfel, la croqueuse... de macarons, n'était pas au bout de ses surprises. Victoire sortit de la chapelle où elle avait jeûné et fait pénitence toute la nuit, tout de blanc vêtue, une ample chemise sobre pour se présenter devant le Grand Maître.
La cérémonie commença, tout en émotion et en solennité. L'assemblée était à l'unisson de la jeune future Chevalière et écouta, avec attention les questions et réponses rituelles.
Hersent retint un cri de stupéfaction quand elle vit le GM brandir un écu qui lui sembla immense, blanc immaculé, frappé de la croix des Hospitaliers.
La Champenoise n'avait plus assez de ses yeux ni de ses oreilles pour s'imprégner de l'importance de cet instant unique dans la vie d'un écuyer d'un Ordre Royal.
Victoire était sûre d'elle, rayonnante d'une beauté intérieure qui se révélait comme une aura. Elle savait que son amie ferait un Chevalier d'exception.

Enfin, sous le parrainage d'un autre Chevalier, qu'elle avait croisé brièvement à Troyes lorsqu'elle était Capitaine Royal de Champage, dans une autre vie, Victoire prêta le serment vassalique du Chevalier. Elle en eut les larmes aux yeux tout en parvenant à juguler le flot salé qui risquait de déborder à tout moment.
Le Grand Maître remis les signes distinctifs du Chevalier à l'honorée du jour suivis d'une belle accolade, retentissante au point de la faire sursauter et de peut-être laisser une marque sur la joue de son amie. C'était pour la bonne cause, aussi était-elle sacrée cette tonique accolade.
Optat salua le nouveau Chevalier Victoire et elle se joignit à l'assistance pour participer à l'ovation rituelle:


Hourrah! Hourrah!Hourrah!

s'entendit-elle crier à l'unisson.
Elle ne put s'empêcher de sourire lorsque Victoire cita son nom et leur penchant commun pour les pâtisseries, un des socles de leur amitié sincère et durable.
Elle pensa que Victoire devait être soulagée d'un noeud dans le ventre après ce cheminement important, engageant une vie entière au dévouement des plus faibles et de la Couronne.


Dernière édition par hersent le Lun 20 Jan 2014 - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
silec

avatar

Localisation : Murat Bourbonnais Auvergne
Date d'inscription : 03/01/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Sam 18 Jan 2014 - 19:54

La messe était dite si on pouvait parler comme cela.
Silec est fier de sa belle fille, comment ne pas en être autrement.
Restait plus que le fiston à avancer vers l’excellence. De cette dernière il était sûr qu’il ferait tout pour cela.
Silec sourit en repensant à la gifle magistrale reçue par victoire, le grand Maitre n’avait point tempéré son bras et la joue Victoire semblait bien rose encore après son adoubement.
Silec doit rendre hommage à sa belle fille et c’est dans cet objectif qu’il se lève entrainant avec lui son petit fils qu’il a pris par la main quelques secondes avant.
Il se penche vers lui et lui dit a voix basse.


Grégoire tu vas faire exactement ce que je vais faire.

Après en avoir eu l’assurance d’un petit signe de tête de l’enfant, Silec regarde vers Victoire et de son pied droit commence à taper le sol comme si il applaudissait repris en cœur par Grégoire. C’est avec un large sourire et fier que Silec tape de plus en plus fort le sol.


Hourra Hourra Hourra
Revenir en haut Aller en bas
alix du vivier

avatar

Date d'inscription : 04/01/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Dim 19 Jan 2014 - 7:47

Alix était complètement absorbée par la cérémonie inconnue qui se déroulait en sa présence, la Basilique aurait pu tout bonnement s'écrouler, qu'elle n"y aurait pas prêté attention.

La voix d'Enguerrand s'éleva comme sonne le glas dans le silence absolu.
la magistrale gifle que son amie reçue, la fit légèrement tressaillir, seigneur! qu' elle n'aurait pas aimé la recevoir.
Le grand, maître maitrisai tout ceci, rythmé au cérémonial et Perinne impressionnante et attentive au moindre détail.
Non tout était parfait.

La liesse commençait, la jeune femme imita l'ensemble des invités présents.


Hourrah! Hourrah!Hourrah!

Tapant des pieds sur le sol, elle s’apprêta maintenant à suivre l'assemblée pour festoyer avec ses amis.
Revenir en haut Aller en bas
asclepiade

avatar

Localisation : Dijon-Bourgogne
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Lun 20 Jan 2014 - 2:49

A son tour, il se joignit à l'assistance et tapant du pied, il cria à plein poumon :

Hourrah! Hourrah!Hourrah!

Et maintenant ce qu'il attendait le plus, le banquet, les bons mets et surtout les meringues !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tugdual_de_Joncheray

avatar

Localisation : Dans ma tête
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 23 Jan 2014 - 2:44

Il l'avait frappé. Un privilège que le Joncheray ne pouvait même pas se permettre. Il aurait sans doute pu opter pour un baiser... Et là c'est le Joncheray qui l'aurait frappé. Ou pas. La cérémonie touchait à sa fin heureusement et son père avait déjà pris la main de Grégoire pour s'avancer vers la petite brune. Petite en taille, grande en ce jour, car elle rejoignait les autres Chevaliers au sein de leur Ordre. Un modèle pour leurs fils, leur plus belle réussite commune. Tugdual était heureux que ce jour soit enfin arrivé. Le moment de féliciter leur soeur était venu, le brun n'avait pas envie de taper du pied pour acclamer Victoire. Il ne le fit pas, il se contenta de sourire après avoir rejoint les autres Joncheray.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand se célèbre le Renouveau...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand se célèbre le Renouveau...
» [Le Renouveau] - Les Archives d'Amakna
» [RESOLU]quand c'est qu'on recontre la cha-cha
» Tu sais que GC devient trop important pour toi quand ...
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem :: La Commanderie :: Basilique Saint Arnvald-
Sauter vers: