Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem
Bienvenue dans la commanderie de l'ordre Royal de Saint-Jean de Jérusalem.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mais où qu'il est ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Mais où qu'il est ?   Mer 20 Aoû 2014 - 19:09

[Le 26 aout - oui oui, le 26 !]

Le youki ?
Non le mari.
Oh elle aurait pu faire passer une annonce du type "Jf cherche mari".  Sauf qu'en l'occurrence, elle ne voulait pas trouver un mari quelconque mais "son" mari.  Et où mieux que dans son antre aurait-elle pu le trouver dites moi donc ?
Son petit chevalier barbu avide de prieres et retraite ? A ressasser priere ou parole du dogme.  A rechercher le meilleur monastère pour continuer son apprentissage théologique.  Il mettait dans ces recherches autant de pugnacité qu'il en avait mise à d'autres taches par le passé.  En cela il restait "son" Julien.
Pugnacité dont il avait également usé à bon escient pour lui planter un petit etre bien gigoteur dans le ventre.

Habituellement, elle évitait les gestes et marques d'ordre privé à la commanderie pour ne pas importuner les autres membres de l'ordre mais ce jour, il lui fallait voir Julien et non l'aumonier.

Et c'est bien dans la sacristie de la Basilique qu'elle mit la main dessus.  Au figuré s'entend ! Il était occupé avec Olivièr.  Une pastorale peut-être ? Une discussion d'hommes ? Elle l'ignorait, n'ayant pas fait attention à ce qui se disait avant d'entrer en trombe.  Vrai que son filleul d'Ordre avait bien grandi ces derniers mois, le voila qui approchait l'age d'etre cadet voir plus.
Mais elle avait d'autres préoccupations sur l'instant.


Julien, il faudrait que ... ouch !


Sur l'instant, elle ne se tut et se plia en deux brutalement, sous l'effet du coup porté.
Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Lun 25 Aoû 2014 - 9:30

On parlait tranquillement avec le frère Julien quand j'ai entendu un bruit. D'abord, j'me suis dit qu'c'était pas d'chance qu'on nous dérange, pour une fois qu'j'pouvais parler avec un d'mes frères sans être pressé parc'qu'on doit suivre l'armée, ou parce que j'dois soigner quelqu'un, ou ...euh...bref. J'allais l'ver les yeux au plafond quand j'ai entendu une voix qu'je connaissais.

J'ai tourné la tête et j'ai vu Mairina qu'avait pas l'air d'aller super bien. Ça, ça d'vait encore être le coup du bébé !

J'sais bien qu'elle avait nommé le frère Julien, mais tant pis j'me suis l'vé et j'suis allé vers elle.

J'avais d'la chance, j'avais vu papa faire plein d'fois, donc j'me suis mis à lui frotter l'dos doucement.


Ça va passer Mairina, essayer de respirer doucement. Et quand vous pourrez, redressez vous.

Bon après, j'pouvais pas faire grand chose d'autre, j'suis pas magicien non plus !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Mar 26 Aoû 2014 - 19:05

Me redresser, il en a de bonne le gamin. 'fin le grand !
M'faudrait deux bequilles pour y arriver.

Si cela fut marmonné, voir pensé très fort, elle parvint à le retenir. Le coup n'était pas le premier d'importance. Mais ce n'était pas pour cela qu'elle cherchait initialement Julien.
D'une, deux, puis trois inspirations lentes, elle finit par calmer l'excité du bedon et se redressa partiellement.


Merci Oliv...

A nouveau elle dut s’arrêter. Pas pour cause d'un coup cette fois ci, mais plutôt de la gêne qu'elle ressentit à se sentir soudain souillée. Les souvenirs affluèrent alors et elle devint bleme. Quelques longues inspirations furent prises pour se calmer, et agrippant sans le vouloir la main proche d'Olivièr, elle la serra inconsciemment. Ayant retrouvé son souffle et tentant de rester imperturbable, elle se redressa plus franchement.

Merci Olivièr. Dis moi... Quel est le meilleur endroit de cette commanderie pour mettre au monde un enfant ? Messire mon époux, ton enfant a décidé que c'était maintenant...

Bon, laisser paniquer l'époux, peut-être que ça la calmerait elle-même. Au moins était il sous sa main, ou presque, à 1m en fait, cette fois-ci et non à 3 jours de chevauchée, la laissant seule et isolée.


Revenir en haut Aller en bas
Julien_Giffard

avatar

Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 29 Aoû 2014 - 19:39

Alors qu'ils devisaient tranquillement avec le jeune Olivièr au sujet de la foi, son épouse enceinte jusqu'aux yeux entra dans la sacristie. Et là, patatra! Une Perrinne qui se tient le ventre et qui ne finit pas sa phrase. Même sans être versé dans l'art médical, cela ne pouvait dire qu'une chose: l'accouchement commençait! D'ailleurs, Julien fut rapidement conforté en cela par Perrinne dont le ton n'était pas des plus assuré.

Et là, pouf, c'est le drame, écran bleu! L'aumônier slash sénéchal slash futur papa fut incapable de penser ni de bouger mais afficha un sourire benêt sur son visage. Dans un éclair de lucidité, il regretta de ne pas être à portée de main de sa délicieuse épouse car une bonne taloche derrière la tête l'aurait aidé à lui remettre les idées en place. Mais non, pas de taloche salutaire en vue.

Et puis tout doucement, ne sachant pas vraiment combien de temps cela lui avait pris, le cerveau recommença à fonctionner tout doucement. La première pensée qui lui vint à l'esprit était plutôt positive, une naissance étant toujours une bonne nouvelle, même si cela voulait dire d'avoir encore une fille à qui il faudrait acheter des robes et tout le tralala qui va avec. Seconde pensée bien moins joyeuse qui lui traversa l'esprit et lui arracha une grimace: sa première épouse morte en couches, puis l'enfant que Perrinne et lui avaient perdu l'année passée. La crainte de perdre l'enfant ou celle qu'il aimait plus que tout agit comme un électrochoc et il se leva d'un bond, ne se contrôlant pas vraiment. IL se dirigea automatiquement vers un placard d'où il tira une bouteille de vieux calva et en but une grosse rasade. Secouant la tête un peu comme un chien qui s'ébroue, il réussit à reprendre ses esprits et se rapprocha tout penaud de Perrinne et Olivièr. Il chercha à prendre la main de Perrinne, se remémorant comment feue Chataigne avait pu la lui broyer et se tourna, angoissé et limite suppliant vers le jeune homme.


Olivièr, s'il vous plait aidez là. Qu'est ce que je peux faire? Dois je aller chercher Victoire? Adeline?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Sam 30 Aoû 2014 - 7:01

C'est pas vrai, on n'était pas rendu ! Entre un gamin pré pubère, certes très - un peu trop - en avance sur son âge et un mari perdant tout repères quand une femme doit accoucher, ils sont où les chevaliers sans peurs et sans reproches ? On se le demande !

c'est clair qu'il t'est interdit de t'enfermer dans la sacristie avec du vin ou du calva. Calva qui serait mieux dans mon gosier.
Tu n'as qu'une mission...


Si tu l'acceptes. Non, pas le choix, elle lui pète à la figure et il doit la prendre sinon ça sera bien pire.

Me garder en vie pour que je t'apprenne les bonnes manières ensuite ! On ne bois pas sans en proposer à d'autres avant !

Le premier cycle de contractions venant de passer, elle retrouvait un cycle normal. Elle se rappelait vaguement comment s'étaient déroulées les choses la dernière fois et savait qu'elle aurait un repis avant la prochaine salve. Autant l'user à bon escient.

Olivièr, ici ? Ailleurs ? Tu as appris ça dans le Sud ? Doit on appeler Adeline ?

Sauf que les choses ne se passaient pas comme la dernière fois non plus. Il n'y avait pas encore eu 5 minutes d'écoulées que cela recommençait. la faute du Roy ! Ce ne pouvait qu'être sa faute ! Il l'avait tellement contrariée qu'elle n'avait pas pris de repos et sitôt la cérémonie de Saint Paul close, après un détour pour empaqueter tous ses dossiers, elle avait filé vers la commanderie pour debriefer tout cela avec Julien. En attendant, ça se déchaînait la dessous.

Viiiiite ! Et j'veux Viiiiiiiiic !

Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Lun 1 Sep 2014 - 7:56

Hein, comment ça il arrive ?? Mais, euh, moi je suis pas d'accord du tout ! On avait dit à la fin du mois d'août !! Ah, euh, oui bon d'accord, on était à la fin du mois d'août.

J'sais pas si j'me rendais compte qu'elle me broyait la main, c'est qui fallait qu'je réfléchisse un chouia quand même.

Bon avec papa j'avais appris tout ce qui fallait savoir sur la médecine et en théorie je savais toujours ce qu'il fallait faire quand j'avais un malade en face de moi. Après c'était plus une question de force ou d'expérience si je me retrouvais à pas pouvoir aider quelqu'un. Dans ces cas là, je me trouvais quelqu'un qui s'y connaissait aussi et on réglait le problème tous les deux. Là, c'était différent vu que j'avais jamais vraiment assisté à un accouchement. J'savais ce qu'il fallait mais c'était surtout en cas de catastrophe et encore, papa avait toujours pensé que ça m'arriverait sans doute pas vu que je me destinais à être sur un champ de bataille. Et comme en général, quand on est enceinte on va pas se battre...

J'avoue, j'avais pas poussé mon étude trop dans ce sens là. Et puis normalement, les accouchements, c'est fait par une sage femme, le médicastre lui il arrive qu'en cas de gros, très gros soucis. Bref, avec papa, on avait tablé sur
1 : la sage femme
2 : que ça m'arriverait pas avant que je sois vieux.

On n'avait pas prévu que ça me tomberait dessus comme ça. La poisse...

J'regarde le frère Julien et j'vois bien du coin de l’œil  que ça avait pas l'air d'être trop son truc. J'allais peut-être pas pouvoir compter sur lui. Sûrement même.

Bon, option suivante.

Sœur Adeline ? Le gros problème, c'est qu'souvent elle est pas à la commanderie et que j'sais jamais où la trouver, donc, on oublie aussi.

Option suivante !

Mairina vient de me la crier à l'oreille. Sœur Victoire ! Ah mais en voilà une idée qu'elle est bonne ! Elle, au moins, elle tournera pas de l’œil ou ne finira pas pochtronée à coup de calva. Vendu !

Allez on se réveille et on met son cerveau en marche !

J'regarde frère Julien et je grimace parce que ça commence à bien faire ma main ! Eh, oh ! j'en ai encore besoin, moi !!

J'essaie de secouer ma main pour qu'elle me lâche et zou, pour une fois c'est moi qui donne les ordres.


Frère Julien, allez chercher sœur Victoire. En passant, demander à Madame Berchoux de faire bouillir de l'eau et de sortir des linges propres. Mais attention, qu'elle touche pas l'eau bouillie et qu'elle mette rien dedans !

Je regarde Mairina, j'ai un truc à lui demander.

Vous pouvez marcher et aller à l'infirmerie ou pas ?

Si elle dit non, bah va falloir qu'on installe un lit ici.


J'me dépêche, on sait jamais, de crier au frère Julien avant qu'il parte.

Prenez des couvertures et des oreillers, on peut en avoir besoin !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Mar 2 Sep 2014 - 7:10

Enfin ca semblait vouloir bouger et ce n'était pas des plus agés, des plus expérimentés, ohh augustes chevaliers que venait l'aide. Olivièr prenait les choses en main.

On va... marcher. Je ne veux pas ... souiller plus ... un lieu consacré...

Quitte à accoucher à l'improviste, ca sera dans un couloir au pire, mais pas dans la sacristie d'une Basilique. Et il était où ce calva ?


Ton bras, ton épaule, un baton, m'en fiche, m'faut ca !

C'est qu'en se redressant, elle s'était presque aussitot repliée en deux sous l'effet d'une nouvelle contraction l'ayant obligée à souffler longuement une fois encore tandis que passait l'onde qui appuyait de plus en plus sur son entrejambe.
Elle voulait Vic, et Julien ne bougeait pas. Vic avait eu deux enfants, elle connaissait et elle ne se formaliserait pas quand elle vouerait aux gémonies les males dans leur ensemble. Elle avait bien toute confiance en Olivièr quant à ses compétences medicales, mais ca restait un adolescent et un homme par dessus tout. De ceux qui interviennent au dernier moment, quand l'espoir est très mince encore. Or elle ne voulait pas réitérer ca. Ca manquait de ventriere et de sage-femme.

Un cri un peu plus fort lui échappa sous l'effet d'une nouvelle contraction. Ca se rapprochait dangereusement. Mais bon, qui sait, à force de cris, Vic entendrait peut etre.


Julien ! Bouges toi !

La politesse n'était plus de mise, tant pis, elle se ferait pardonner plus tard. Prenant l'appui qui se présentait, elle finit par se redresser et avanca de quelques pas, constatant le soulagement que procurait la marche. Certes, en mode baleine dandinante, comptant les pieds mis l'un devant l'autre, ou plutot d'un coté et de l'autre, mais elle finit ainsi par sortir de la sacristie par la petite porte extérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Jeu 4 Sep 2014 - 18:55

J'avais déjà vu l'modèle : baleine échouée, voilà que je découvrais le : baleine option pingouin. A bien y regarder, je sais pas trop celui que j'préférais. Ils avaient l'air aussi ridicule l'un que l'autre et encore une fois, j'étais bien content d'être un garçon. Au moins, j'aurais pas à tester un autre modèle par moi-même.

Quoi qu'en y pensant, j'devais moi aussi pas avoir l'air super malin vu que la baleine-pingouin, bah j'la soutenais. 'Fin j'essayais, parce que c'est que ça pèse son poids ces bêtes là ! Ça pesait tellement qu'j'en suais comme un bœuf ! Encore heureux que j'ai pris en taille, et en poids, sinon j'aurais fini écrasé sous mon cétacé préféré.

J'avais rien dit tant que Mairina avait parlé, 'fin plutôt crié même, parc'que là j'avoue, j'étais un peu muet. J'repassais dans ma tête tout ce que je savais sur les bébés et leur arrivée.

Si le frère Julien réussissait sa mission, j'aurai de l'eau bouillie et du linge propre, mais qu'est ce qu'il me fallait d'autre ?

J'avais assisté à la naissance de mon petit frère, 'fin presque, c'est surtout que même en m'bouchant les oreilles, j'avais tout entendu. Maman ce jour là, elle avait crié comme Mairina, oui enfin sauf qu'elle avait pas crié après papa. J'conviens avec moi même que c'est un détail, et j'continue mon inventaire.

Il faudra que j'me lave les mains, ça c'est sûr. Faut toujours s'laver les mains avant de toucher un malade, même si là, elle est pas réellement malade, ça l'fera quand même.

Après, il faudra qu'elle s'allonge. C'est vrai qu'elle a l'air bien comme ça, mais vous me voyez la soutenir et puis regard....euh...là y a un truc vachement important auquel j'viens de penser. Va falloir que je regarde son...sa...le....

J'rougis tout de go et j'ose même plus la regarder. J'avais carrément pas pensé à ça. Pourtant, ça faisait un bout de temps que j'savais d'où ça vient un bébé, mais là, j'avais du avoir un blanc.

Bon c'est vrai qu'des fois je fais des rêves comme quoi je me baigne dans la rivière accompagné, après tout j'le faisais bien quand j'étais petit. Pas faux que j'ai un peu changé et qu'elle a du changer aussi, 'fin dans mes rêves j'suis quand même pas rendu au cours numéro 3 de papa sur comment on fait les bébés. J'crois que je vais m'en approcher plus vite que prévu et j'suis pas sûr que j'en ai super envie.

Dernière chance pour moi, on approche du bâtiment où il y a l'infirmerie, et si j'ai de la chance, j'vais réussir à trouver sœur Victoire avant que la catastrophe...Euh, l'heureux événement arrive. Sans moi...si possible.

J'suis toujours aussi rouge mais j'regarde quand même Mairina, certain qu'elle croira que c'est un coup de chaud...ou pas.

On arrive Mairina. Je vais vous trouver un lit douillet à l'infirmerie et si le frère Julien ne l'a pas trouvée, on enverra quelqu'un d'autre chercher sœur Victoire.

Eh, toi là-haut ?!! T'as intérêt à pas m'laisser tout seul !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Jeu 11 Sep 2014 - 18:41

L'idée la travaillait tandis qu'ils avancaient de 5 pas avant de devoir s'arreter, se plier, recommencer. Non, elle ne pouvait vraiment pas écarter les cuisses pour Olivièr, ca serait trop... trop trop.
Puis c'est vic qu'elle voulait et ceci meme si son mari n'y pourvoyait pas. Ca il aurait à s'en faire pardonner d'autant plus que le Calva n'avait pas suivi. Ca aussi ca n'allait pas. Megère ? elle le découvrait ... probablement était ce caché là, au fin fond de sa maigre retenue.


Douillet ? ah non, faut que je puisse m'agripper. J'y connais pas grand chose, j'étais à demi inconsciente la derniere fois, mais je me souviens que fallait que je m'ac.... croche.


La respiration se faisait plus laborieuse mais la marche avait un effet soulageant. En fait, elle ne voulait pas s'arreter... elle continuerait bien à marcher mais Olivièr risquait de ne pas comprendre. Puis ... elle voulait vic. Ouais, refrain refrain, faudrait en faire une chanson "j'veux vic, j'veux vic..."
Mais dans l'immédiat, elle se plia en deux, nouvelle pause, haletements encore et cette sensation que ca se poussait au Portillon.

Prenant appui sur une chaise proche, elle regarda la distance la séparant de l'infirmerie... quelques metres. Puis son filleul. Non, vraiment, elle ne pouvait pas se résoudre à le laisser... non, vraiment pas. Et elle voulait Vic.


Va... Va cherchez Vic, toi. Toi tu cours vite et t'es pas ... t'es pas... rond ou perdu... J'irai bien là bas... Viiiiiiiitttteuhhh....


Non mais elle n'allait pas lui dire que c'était imminent et que sa pudeur bloquait tout n'est ce pas ? Vic devait etre dans les parages et Julien finirait bien par réapparaitre, la carafe de Calva probablement vide et les braies à l'envers.... Oui, finalement, qu'Ol' parte chercher Vic c'était le mieux, le plus sur, le mieux... le mieux du plus sur, le plus sur du mieux.... Action !

Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Mar 16 Sep 2014 - 12:21

Ah bah oui mais non alors ! J'allais pas la laisser, c'était même pas la peine d'insister, de hurler, ah bah non, elle hurle déjà de toute façon.

Je vous laisserai pas toute seule ici ! Y manquerait plus que le bébé arrive quand je suis pas là !

Et là, j'm'arrête. C'est qu'elle serait presque bonne l'idée. Je file chercher sœur Victoire et on revient et tout est fini ! Yessss !!!!!!!!!!

J'allais la lâcher, m'dépêcher, m'grouiller, fuir quoi, qu'je pense à quelque chose. Et si papa avait fuit quand Eteile est née, qu'est ce qui serait arrivé à maman ?

J'regarde Mairina et je sais déjà que je peux pas fuir comme un trouillard. Et d'une je le suis pas, trouillard et de deux, je peux pas l'abandonner comme ça dans un couloir sans personne. Je veux pas qu'il lui arrive quelque chose par ma faute. C'est vrai, on est que deux ici, c'est vrai aussi que si je pouvais j'aimerais être ailleurs, mais c'est ma Mairina à moi, et même si je lui ai jamais dit je l'aime beaucoup. Ça non plus elle le sait pas, mais elle a fait plus pour moi en quelques années que ma vraie marraine de baptême. Elle, je suis sûr qu'elle sait même pas si je suis encore vivant ou si je suis mort, Mairina elle, elle s'est toujours inquiétée de savoir si j'allais bien ou pas. Faut dire que pour moi, ça été un sacré choc !

Allez, je respire et je réaf...euh...la soutien mieux.

On y va ensemble à l'infirmerie, et si vous arrêtez de crier 5 minutes, j'arriverai peut-être à alerter sœur Victoire.

Je la laisse pas me répondre en ronchonnant, je prends mon élan et je hurle !!!!!!!!

CAVALIER  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Si avec ça elle m'entend pas, va falloir qu'elle consulte !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Julien_Giffard

avatar

Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Mar 16 Sep 2014 - 21:24

5 - 4 - 3 - 0 paf, pastèque!1 Nouvel écran bleu, le chevalier futur papa venait de déconnecter après un nouveau reboot lui permettant de rester pleinement conscient quelques minutes. Faut dire qu'un écran bleu après avoir passé des semaines avec Victoire à discuter de PC (points de combats), ça semblait plutôt logique. Il entendit vaguement sa douce et tendre lui hurler dessus comme quoi elle aussi voulait se pochtroner avec du calva ou un truc du genre. Il aurait été parfaitement conscient, pas certain qu'il aurait continué dans ces instants de la considérer comme douce et tendre mais plutôt tendue et courroucée.

Et puis Perrinne et Olivier entamèrent des mouvements bizarres que le chevalier regarda d'un oeil pour le moins curieux. Perrinne essayait de se dandiner en dehors de la sacristie et Olivier la soutenait tant bien que mal. Vu comment ils se mouvaient, on aurait pu croire deux canards qui essayaient de rejoindre leur mare. Limite le chevalier entendit de la musique dans sa tête et les imagina déambuler en rythme dessus. A cette idée farfelue, Julien fit la moue et se demanda si le calva n'était pas frelaté et ne lui donnait pas des hallucinations. Ou alors c'était la proximité de la paternité. A vous de voir. Mais imaginez les quand même danser la danse des canards dans une église, et osez me dire que ça ne vaut pas le coup d'oeil!

L'aumônier resta en extase devant cette scène pendant plusieurs minutes. Que voulez vous, certains sont des contemplatifs dans l'âme. Cependant, la bande son ne semblait pas vraiment coller avec le dandinement qu'il avait dans sa ligne de mire. Plissant les yeux, essayant un maximum de se concentrer sur les mouvements des lèvres de Perrinne et Olivier, réussissant presque à comprendre ce qu'ils racontaient, tous ses efforts furent de nouveau vains quand il vit le jeune homme jouer à l'arc en ciel, son visage virant du blanc au rouge en passant par le vert puis de nouveau les mêmes couleurs mais dans un ordre différent. Comme quoi, chez certains, l'attention ne tenait pas à grand chose...

Un peu mécaniquement, Julien tout à son petit spectacle commença à les suivre et se cogna les doigts de pied contre un meuble. La douleur lui fut salutaire, il secoua la tête pour reprendre ses esprits et regarda la bouteille de calva. Bon sang, du Dieppois! Depuis que le Giffard avait goûté au calva, il n'avait jamais supporté le Dieppois pour ne pas dire qu'il lui faisait un effet boeuf. Et là encore il en avait la preuve! Il tenta alors de se remémorer les mouvements de lèvres d'Olivier et Perrinne.
Il cru comprendre que c'était bientôt la victoire, qu'il fallait mettre du choux à bouillir et étendre le linge. Cela lui semblait franchement bizarre. Ne voulant pas commettre d'impair, il s'approcha de Perrinne et prit la place d'Olivier pour la soutenir et la guider. Il souffla quelques mots au jeune homme au passage.


Frère Olivier, filez tout préparer et chercher qui vous semble le mieux indiqué, nous vous rejoignons à l'infirmerie.







Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Mer 17 Sep 2014 - 16:40

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 12:47

Elle n'était pas aidée, loin de là... L'appui changea. Tiens, ciel, mon mari ! Il est de retour !
Dis Oli, tu n'trouves pas que ça sent bizarre ici ? Ça sent la trouille Oli, on s'rapproche tu sais...
Oui, elle n'en mène pas large, elle veut Vic, elle veut que ca s'arrete, que ce poids en elle sorte une bonne fois et éventuellement si elle peut en réchapper, ca serait la cerise sur le gateau.
Elle ne leur dit pas, et la jupe cache bien le tout, mais elle doit presque serrer les cuisses car ca se presse au portillon.
S'ils atermoient encore, c'est dans le couloir que le ou la futur(e) Giffard viendra au monde.

Et Vic ? ou est Vic ? Vic saurait que faire pour éviter la gene de lever sa jupe devant un autre représentant du genre masculin que son époux. Vic, t'es où ? Allez, reviens Vic, c'est pour rire, on t'aime tu sais !
Y a meme du dindon au menu ce soir !

A defaut de Vic, elle se mord les levres, toujours pas de calva au menu, il l'a oublié en chemin. Et Oli n'en perd pas une miette. PAs crier trop fort, ca risquerait de réveiller les ronfleurs patentés de la commanderie. Pas crier trop fort, parait que faut souffrir en silence. Si je t'avais celui qui a dit ca, un homme surement, il passerait un mauvais quart d'heure. Pas crier trop surtout pour ne pas leur faire comprendre que ... ca arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 13:22

Dans son bureau, la joue collée sur une pile de vélins, Victoire dormait...Quoi le GM ne doit pas dormir ? Bah bien sûr que si, c'est meme recommandé, et toujours mieux que la sacro sainte crise de nerfs qui la guette depuis des semaines.
Dans son bureau elle pouvait oublier ce qu'elle voulait oublier et pioncer sans qu'on la rermarque sauf que,


CAVALIER  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Un cavalier, qui surgit hors de la nuit
Court vers l'aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe de l'épée
D'un...


D'un bond elle s'extirpa de sa langueur, enfila son heaume avant de saisir son épée.

Qui va là ?

Une embuscade ? Un siège ? Un enlèvement ?
Fissa le Grand Maître prit les jambes à son cou...imaginez la scène et vous comprendrez le cocasse de l'expression. Donc le Grand Maître, main gauche sur la hanche, épée en avant, entreprit une série de pas chassés parmi les couloirs de la Commanderie dans l'espoir de faire mouche contre l'imposteur, celui qui court vers l'aventure au galop.
Après avoir tourné viré, ses pas, toujours chassés, la conduisirent à la Basilique et là ?


M'enfin... z'etes pas bien, sacré raffût.....vous faîtes quoi au juste ?

Abandonnant son épée et retirant son heaume elle réalise enfin

Ah Pepette.... tu voulais faire ton bébé toute seule ? Mais pourquoi ici en fait ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 16:32

Bon mari retrouvé et prêt au combat, euh, au siège. Bah oui, ça ressemble vachement au siège d'un château là. On est tous aux pieds de la citadelle qui doit nous livrer ce qu'on attend tous ! Je commence à me dire qu'il va bientôt falloir sortir le bélier et les tours d'assaut si ça continue. Qu'est ce qui fiche ce bébé ??

Secouru par l’aumônier/mari, faut dire que c'est super utile, le bébé à peine sorti, il pourra le baptiser, oui j'ai dit baptiser, je veux pas entendre parler d'autre chose, bref secouru donc, je vais pour m'élancer vers l'infirmerie que je vois un grand escogriffe arriver en armure. Je sursaute, genre diable dans sa boite, et quand je vois qui c'est, je me mets à hurler encore plus fort que pour l'appeler.


NON MAIS CA VA PAS !!! VOUS ALLEZ FAIRE PEUR AU BÉBÉ ! M’ÉTONNE PLUS QU'IL VEUILLE PAS SORTIR. NON MAIS VOUS VOUS ÊTES VUE ?

Je me retourne et je regarde Mairina en m'étant ma main sur ma bouche, là, moi aussi je vais lui faire peur.

Je m'éloigne un peu de Mairina, c'est qui faut que je cause au Cavalièr.

Vous pouvez enlever tout votre bric à brac et regarder sous les jupes de Mairina ? Faudrait que je sache où ça en est, mais j'ose pas jeter un œil moi.

Bon là, soyez sympa avec moi, hein. Je veux pas regarder, sauf en cas de très méga super urgence,...et encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 18:49

Soulagement... de très courte durée.
La chevalerie lourde arrive... très lourde, en armure, et tout et tout. Et y a meme Oli qui s'y met à crier. Ouille, y a l'bébé qui va pas apprecier. C'est qui qui panique là ?
Non mais pauvre enfant, manquerait plus que les mangeurs de cochonailles et le quorum chevaleresque disponible serait atteint. Il y avait vraiment de quoi ne pas vouloir montrer le bout de son nez.
Un soupir vite entrecoupé d'une nouvelle contraction suivi. Puis se décidant à répondre à Victoire, elle pointa un doigt vengeur vers le barbu perdu à coté d'elle.


C'est sa faute


C'est toujours la faute des hommes de toutes manières !


Il passe son temps dans la Sacristie à vider le calva de messe. Je le cherchai, le bébé aussi semble t il. Et depuis, on essaie de joindre l'infirmerie.


Rotidjou. Elle finirait meme par blasphémer dans les couloirs à ce rythme là.
Au moins, Vic était prete pour le combat, quel qu'il soit. En l'occurrence, la mission était de l'accoucher et d'éloigner les voyeurs en meme temps.


Vic ! Ca pousse !
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 19:10

Mais non j'vais pas lui faire peur, il connaît ma voix depuis sa conception. Surtout n'allez pas imaginer n'importe quoi Olivièr, j'étais pas là quand...bon bref.

Rougne un tantinet

J'ai reçu un signe, j'ai cru qu'on était assiégé, fallait bien que je m'équipe, forcément si j'avais su qu'on m'appelait pour découvir ce qu'il y a dans le chou....j'aurais pas pris mon épée.

Dépose tout son attirail à terre puis à Julien en arquant un sourcil

Oui c'est votre faute !

Jette ensuite un oeil sur Perrinne

Bon ben on va quand meme pas te laisser comme ça

Réfléchit, mais réfléchit vite surtout, soulève discrètement la jupe de Perrinne et évalue la situation

Olivièr vite, de l'eau vinaigrée de l'eau bouillie et des linges !
Pepette...J'vois ses cheveux à moins qu'il ait déjà une barbe comme son père.


Rabaisse la jupe mais ne bouge pas de l'entrée pour pas rater la sortie du mini.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 19:29

Pas un chou, une rose voyons ! Une rose Vic ! je veux une fille.

Et comme la baleine qu'elle était, elle lacha les bras masculins pour s'echouer dans ceux de Vic au passage.


Viiiic me laisse pas avec eux, je veux pas d'une fille barbue ! Je veux un bebe tout rose ... Tu sais, le genre de ma filleule, ta si jolie et si sage petite penelope.


Pas moyen d'en dire plus, une nouvelle contraction la mis en apnée quelques longues secondes, avec une folle envie de s'accroupir et pousser. Aie aie aie, elle n'allait plus pouvoir serrer les cuisses très longtemps meme si rester ainsi debout. Alors pudeur or not pudeur. Chou ou Rose ?


Euhh vic, j'avale pas du vinaigre, meme si le but est de me faire éternuer tellement fort que j'expulse le bébé d'un coup !

Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 19:44

Non Pepette tu peux pas choisir, un chou rose peut-etre, t'auras la surprise picétout !
Non je te lâche pas promis, prends de l'air, inspire souffle, inspire souffle mais pousse pas hein !


Le moins que l’on puisse dire , c’est que notre joyeuse petite troupe n’avait point choisi le meilleur endroit pour faire causette.
Victoire se pencha plus avant sous la jupe, comme pour observer plus scrupuleusement les cheveux de son interlocuteur.


A peine une minute Bébé, j'te promets qu'on va te sortir de là très vite, foi de Victoire.

Relève le nez vers la baleine

Dès que j'aurais les mains propres je te promets que tout ira très vite, il est là, juste là mais laisse à ses yeux le temps de s'habituer à la lumière quand meme.
J'vais lui chanter une comptinepour qu'il patiente.


Les petits poissons dans l'eau, nagent nagent nagent....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Julien_Giffard

avatar

Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 19:55

Julien aurait bien souhaité se frotter les yeux pour vérifier qu'il ne rêvait pas. Après ses hallucinations dues au calva dieppois, il craint que cela ne recommence lorsqu'il vit débarquer le Grand Maitre avec son heaume, son épée et gesticuler comme un de ces nobliaux de la cour qui n'avaient jamais tenu une épée de leur vie et passaient leur temps dans les salles de bal. Le petit soucis, c'est que s'il se frottait les yeux, la baleine allait s'échouer euh... Perrinne allait s'étaler par terre. Heureusement qu'Olivier cria un bon coup après Victoire, cela eut le mérite de leur remettre à tous les idées en place.

Et voila que, solidarité féminine oblige, ça allait être de sa faute. Le chevalier avait appris que dans ces cas là, la meilleure stratégie était de la fermer. Même en entendant que sa femme aurait préféré avoir une fille. Lui il commençait à en avoir ras le heaume, parce que si tel était le cas, ce serait sa troisième. Et les armoires débordaient déjà de tout un tas de robes qui, allez savoir pourquoi, passaient de mode aussi vite qu'il fallait pour les mettre et les enlever.

Julien observa curieusement Victoire se pencher pour regarder sous la robe de son épouse alors qu'ils étaient encore au beau milieu du couloir. Drôle d'idée. En même temps, lui semblait bien se contenter de n'être qu'un appui à qui on ne demandait pas grand chose. Allez savoir pourquoi mais il avait le sentiment que s'il l'ouvrait, quoi qu'il dise, ça allait lui retomber dessus. Du genre: "c'est de ta faute si on en est là" ou alors "tu peux pas te rendre utile au lieu de rester les bras ballants, secoue toi un peu". Bref, motus et bouche cousue, l'orage finit toujours par passer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 20:09

Un chou rose ? Mais qu'est ce qu'elle raconte Vic ? Euhh qui c'est qui a mangé trop de fenouil dans le coin ?

En un souffle, elle termina à la vitesse v-v'


Nagent aussi bien que les gros, les petits les gros, les gros les petits.....


Bah oui, elle connaissait la ritournelle.  Y avait de quoi devenir dingue quand un bambin vous la chantait en boucle et encore en Boucle.  Tiens, Vic l'avait elle apprise à Penelope cette comptine ? Ca pourrait etre amusant.  Faudrait qu'elle en parle à Bertille et madame Berchoux dès qu'elle les croiserait.  kikicest qui allait avoir des oreilles en chou...fleur ?


Vic... je... veux... il... elle ...là...


Et d'attraper par mégarde les cheveux de vic d'une main, l'autre toujours accrochée à son autre ancre de mari et s'y agripper sous l'effet d'une poussée. Il est là, cette fois, elle le garde. Et surveille, pas intéret qu'il tourne de l'oeil, qu'il se noie dans le calva ou file loin d'elle sous prétexte d'un autre séminaire.

Une fille...., jolies robes ... papa ... fou d'elle ...achetera !

Et toc le paternel, y a des caisses d'ecus à rosny, faut que ca serve. Il a une brune, une rousse, ca serait joli une petite blonde, coooommme ca moman !
Bon au moins, Vic a l'air de savoir ce qu'il faut faire concretement et elle a compris son dilemme : comment serrer les cuisses et marcher en meme temps ? Ca va paaaaasss.


Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 20:26

Les petits poissons dans l'eau, nagent nagent nagent....

AïeuuuUUUUUUHHHHHHHH ! Purée quelle poigne. Mais Victoire mouffete pas, si ça permettait à la baleine de tenir le coup.

Ca va viendre je te promets

Inspire un coup en regardant Perrinne, souffle et inspire pour qu'elle suive le meme procédé, puis retourne sous la jupe s'entretenir avec le mini Giffard.
Quelques secondes plus tard...


Julien installe-toi dans le dos de ta femme et soutiens son dos, ça la soulagera.
Pepette
attrape ses mains accroche toi, meme si tu me pètes un pouce, pas grave.

Mais que fait Olivièr bon sang !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Ven 19 Sep 2014 - 20:49

J'arriveeeeee !!!!!!!!!!!! Que j'aurais pu crier, mais comme j'avais déjà vachement crié avant, là, j'osais plus.

J'avais couru en bousculant tout ce que j'avais croisé, souris, rat, chat, lapin,-ah non pas lapin, y sont restés avec mon petit frère-, pour débouler dans l'infirmerie. J'ai attrapé ma besace, fait rapidos l'inventaire pour le cas d'une intervention QUI ARRIVERA PAS, chopé en plus un peu de pavot -bien utilisé ça fait jamais de mal-, pris un tas de linges propres, m'étais lavé les mains au savon, et pendant que je faisais tout ça, mon eau, elle bouillait. Bah oui, pourquoi vous croyez que j'ai mis autant de temps ???

Je revenais donc, ma besace autour de mon épaule, et ma bassine pleine dans les mains. Quand j'ai vu ce qui m'attendait, j'aurais voulu repartir dans l'autre sens. Mais bon, quand on peut pas, on peut pas.


Je pose la bassine et ma besace. Je sors une petite poudre de la besace et je m'en mets plein les mains avant de la donner au Cavalièr.

J'ai pas d'eau vinaigrée, comme j'ai que deux mains, je pouvais pas porter deux bassines. Mettez ça sur vos mains, ça enlève les miasmes tout pareil et ça protégera le bébé.

J'attends pas, et je sors plusieurs linges. J'en mets deux bien épais sous la future maman en regardant surtout pas.


Pardon Mairina, faites comme si j'étais pas là surtout.

Ça, c'était fait. Et on continue ! J'installe deux autres linges devant moi, ça se sera pour bébé, comme ça, il nous en voudra pas d'avoir fait autant de bruit. Peut-être même qu'il nous dira merci.

Un bout de fils, un scalpel qui coupe bien et, euh, bah alors, qu'est ce qu'il attend ??

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Sam 20 Sep 2014 - 9:41

Puis tout alla très vite, et très vite elle récupéra la poudre de saule des mains d'Olivièr.

Merci mon frère, faudra juste me trouver un bocal pour le placenta.
Pepette c'est parti retiens ta respiration puis souffle!


Une autre contraction plus rapprochée et intense vint confirmer que l’affaire ne tarderait pas à être entendue, un dernier effort dans cette contraction pour aider l'enfant à naitre .

C'est bien, très bien Pepette encore un petit effort, quant à toi Julien tourne pas de l'oeil !

Une fois la contraction passée , elle avait maintenant en ses mains la petite tête du bébé

Surtout ne pousse plus, je vais juste l'aider un peu .

Elle fit faire un petit mouvement au bébé, dégagea doucement son épaule pour le faire glisser vers la délivrance, vers le monde qui allait être le sien à présent .
Le déposant sur les draps propres, elle coupe alors le cordon à quatre doigts du nombril de la jeune maman puis laisse Olivièr envelopper Bébé après avoir frotté quelques peu son dos


Félicitations c' un garçon !

Revenant rapidement à la mère, elle retire la secondine puis la place dans le fameux bocal tout en jetant un oeil sur Olivièr.

Purée quelle journée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Mer 24 Sep 2014 - 8:43

Pfiou... que ca fait du bien quand on prend "enfin" les choses en mains pour vous.
Parce que c'est ca, un grand maitre, ca perd pas les pédales quelles que soient les circonstances.
Accoucher une femme dans un couloir ? Faciiiille, trop meme !

Au moins, a défaut de la fournir en Calva, Julien eut il une tache aisée : servir de fauteuil. Ca il connaissait bien, elle lui avait meme montré tout un tas de techniques pour les coussins et les accoudoirs. Sauf que les contractions avancant, c'est à grands coups d'ongles qu'elle en déchirait le velours... des accoudoirs, ... enfin, des bras de son époux, faut suivre.

Olivièr ? Il gere, totalement aussi. A sa facon bien sur. C'est le mire, il "sait". Mais le mire il est encore adolescent, euhh, d'ailleurs :


Olivièr, tourne la tete ! Ne ... regarde ... paaaaaaaaaaaaaassssssssssss !

Et voilà, la tete qui passe. Aich, ca ca fait mal ! Ca va juliencheri ? Toujorus des bras ?
Plus le temps de s'inquiéter du filleul, de l'époux, uniquement de ce qui se passe dans ses entrailles. Une rapide priere/menace pour Sainte Marguerite, l'adjurant que tout se passe bien et qu'elle n'y laisse pas un dernier soupir par des déchirures sanguinolantes qui la laisseraient plus morte que vive. Cet enfant elle le veut vivant, il a intéret à bien crier quand il sera sorti. Et si en prime elle pouvait au moins le tenir dans ses bras, pouvoir le présenter à son père...


J'peux .... pppp.....pluuuuuuuuuuuuussss... je dois.... Ahhhhhhhhh

Et "plop". Ou presque. Son ventre faisait tout pour elle. Quelques poussées internes pas controlées du tout, et l'enfant sorti, la laissant sans le souffle. Comme après une envolée au ciel, le plaisir en moins. Parce que ca fait rudement mal ! Tout ce qu'elle arrive à faire là, c'est serrer les dents. Oui, il est passé, mais elle ne l'entends pas crier cet enfant. Alors si elle doit encore apprendre qu'il est mort-né, comme le précédent, elle préfère serrer les dents.
N'empeche, un fils...

Oh elle sent bien que Vic continue à s'activer sur elle, mais tout ce qu'elle arrive à faire, c'est fixer le "paquet" que porte maintenant Olivièr tandis que ses mains ne se décrispent qu'à peine sur les bras de son "accoudoir".

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais où qu'il est ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» On le savait déjà mais...
» Draft M11: Je suis mauvais mais j'me soigne...
» Merci ? Mais de rien...
» Jour 6 : Mais quel flemmard!
» Mon lapin répire, mais c'est tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem :: La Commanderie :: Basilique Saint Arnvald-
Sauter vers: