Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem
Bienvenue dans la commanderie de l'ordre Royal de Saint-Jean de Jérusalem.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand se célèbre le Renouveau... encore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Date d'inscription : 26/12/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Mar 23 Déc 2014 - 15:53

Il lui semblait que cela faisait une éternité qu'il n'était plus revenu en ces murs. Pour autant, il n'était jamais vraiment parvenu à les oublier. Pas depuis sa première entrée, où il s'était fait fort de tout enregistrer, il y a une éternité de cela. Pas non plus depuis ses différentes visites, en temps de guerre ou de cérémonies, où il avait assisté à l'émergence d'une amitié entre les porteurs de la Licorne et ceux de la Croix. Amitié qui, il l'espérait mais son âge et un relatif retrait du monde l'empêchaient d'en être parfaitement certain, n'avait pas trop souffert des dernières années de guerres, élections royales et autres mésaventures de leur cher Royaume.

Revêtu de sa grande cape bleue frappée de son chimérique animal, d'un pourpoint d'azur couru de fil d'or et d'un pantalon du même, de bottes ferrées noire comme la nuit, d'une épée qui lui battait le flanc à chaque pas et du collier de son Ordre, il s'était fait conduire jusqu'aux portes de la basilique. Là, il s'était arrêté un instant, comme pour s'immerger plus à plein dans la solennité du moment et de l'endroit. Comme pour penser à ceux qui l'avaient précédé ou suivi en chevalerie, aussi, et qu'il ne reverrait plus jamais. Du moins dans ce monde-ci. Il leur adressa plusieurs prières, sollicitant le Très Haut pour leur salut en Paradis. Et parmi eux, il pensa aux amis qu'il avait eus en ces murs. Non à ceux qu'il aurait encore et qu'il rencontrerait certainement ce jour, mais à ceux avec qui il avait partagé une charge, une choppe ou une conversation. Des idéaux, aussi. Et c'est en poussant un soupir de se trouver chaque jour loin d'eux qu'il posa le premier pied en la basilique. Ne restait plus qu'à se trouver une place...
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor

avatar

Date d'inscription : 04/12/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Mar 23 Déc 2014 - 19:47




Ses yeux se firent interrogateurs lorsqu'elle le regarda avec un air lui laissant penser qu'elle attendait qu'il se débrouille pour ouvrir la porte. En crochetant la serrure comme un voleur ? En l'enfonçant comme un bélier ? Avec un mot de passe comme Ali Baba ? En faisant une passe à la Obiwan Kenobi ? Visiblement elle le voyait comme un surhomme, ce qui, au final, n'était pas une mauvaise chose.
L'espace d'une instant il se demandait ce qu'il allait bien pouvoir faire pour franchir le porche de cette commanderie qu'il ne connaissait pas. Heureusement, il fut sauvé, non pas par le gong, mais par beau-papounet qui surgit hors de la nuit, dégainant un marmot faute d'épée, tirant un sourire amusé au Chevalier de France. Il s'inclina pour saluer Julien alors que Prudence s'emparait de son demi-frère, oubliant de répondre à la question de son paternel.


Nous avons fait bon voyage, merci.

Pas le temps d'en placer une que ça s'agitait déjà à côté et que les premiers avertissements commençaient à tomber. Pas commode la frangine...mais au final le bonhomme ne serait pas si mal dans ses bras protecteurs. Après un léger rire, il emboîta le pas de la brune avec Julien qui semblait bien las et éprouvé. Il lui adressa un regard bienveillant et compatissant mais ne s'épancha pas plus car les circonstances étaient à la simplicité, à l'humilité et au recueillement.

Peu après avoir s'être avancés, il furent accueillis par un jeune homme qui leur indiqua rigoureusement oùs ils devaient se placer. Il mettait du coeur à remplir son rôle comme il le fallait ce qui fit sourire le Prince. Il inclina légèrement la tête pour le remercier.

Grand merci à vous jeune homme.

Puis il s'installa à la place qui lui avait été indiquée.
Revenir en haut Aller en bas
Gregoire_de_j

avatar

Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Ven 26 Déc 2014 - 13:49

Les invités défilaient encore et toujours ce qui incitait le jeune Joncheray à presser le pas dans le but de remplir son rôle d'hôte pour ainsi éviter de faire trop attendre les conviés de Perrinne. Toujours à l'entrée de la basilique, il lança un sourire au Prince et à l'Aumônier et s'avança aussitôt vers le nouvel entrant, qu'il avait aperçu du coin de l’œil. De manière polie il le salua et s'exprima sans plus tarder :

« Bien le bon jour chevalier! Je vous en prie prenez donc place, cette rangée offre une bonne vue, rangée qu'il désigna de sa petite main. »
Revenir en haut Aller en bas
Gnia

avatar

Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Sam 27 Déc 2014 - 16:54

Elle regardait avec curiosité l'intérieur de la Basilique, les personnes présentes, les invités qui arrivaient à l'entrée et au moment où la réponse et la question du jeune page parvint à la décrocher de son observation, au moment où elle s'apprêtait à lui répondre, il dut filer.

La Saint Just haussa un épaule, se disant qu'elle trouverait bien un moment pour lui répondre plus tard et entreprit de fouiller dans les petites aumônières qui pendaient à sa ceinture quelque chose à offrir au jeune Grégoire de Joncheray.

Des graines de cardamome... Bof, c'était pratique pour la mauvaise haleine et surtout pour les étourdissements et nausées.
Un macaron Malemortel quelque peu écrasé... Ouais non, cette douceur relevait du dernier repas du condamné. A conserver précieusement en cas de menace.
De petits pains de cire de toutes les couleurs... Moui... Cela impliquait tout de même de jouer avec le feu, et quand bien même le jeune Joncheray ne semblait plus tout à fait un enfant, la Saint Just doutait que cela soit une bonne idée.
Elle termina l'analyse de ce qu'elle transportait, évacuant de fait la courte dague damasquinée, planquée sous ses robes et dont elle ne se défaisait quasi jamais, et haussa à nouveau et légèrement une épaule.
Clairement, Mamie Zinzin n'avait rien à proximité qui puisse la muer par enchantement en Mamie Gateau.

Se posait d'ailleurs à présent la question de ce qu'elle offrirait à Perrinne une fois adoubée.
Et elle commença à faire l'inventaire de ce qu'elle transportait dans le coche qui l'avait menée jusqu'à la Commanderie.
Vaste programme...
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Dim 28 Déc 2014 - 12:34

Le jeune Page s'appliquait à guider chacun des invités à leur place, le Grand Maître retrouva alors la sienne dans le choeur, il était à présent temps de faire entrer Perrinne.
Son regard se posa tour à tour sur les présents, qu'elle accompagna d'un discret salut ou d'un furtif sourire,  avant de se porter sur les portes de la Basilique.
L'impétrante ne tarderait pas à faire son entrée, et la cérémonie pourrait alors officiellement commencer.
Si des retardataires venaient à les rejoindre, nul doute qu'ils sauraient le faire dsicrètement afin de ne pas perturber la solennité de l'instant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maradrir

avatar

Localisation : Lisieux
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Mar 30 Déc 2014 - 11:03

Attendant toujours prêt de la porte, ne sachant vraiment où se mettre, Maradrir bailla discrètement quand il vit le regard du Grand Maître se tourner vers la porte qu'il semblait être condamné à garder.

Sentant qu'il ferait mieux de s'asseoir, il pressa le pas vers la place la plus proche, et s'installa ainsi près de notre Frère Armurier, la saluant d'un hochement de tête et d'un sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ellesya

avatar

Localisation : Dieu seul sait où.
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Mer 31 Déc 2014 - 11:50

L’accueil chaleureux de Victoire détendit imperceptiblement l’Errante.
« Bienvenue à toi Sya, je t'en prie installe-toi, il est trop tard pour aller faire un tour, et encore moins un demi-tour. »
Un éclat amusé dans le regard, la licorneuse s’exécuta et opta pour une place qui lui semblait judicieuse. Pas au fond où sa curiosité peinerait à être satisfaite, pas à l’avant où elle n’avait aucun droit. Un bon juste milieu, dans la masse. De là, son regard gris bleu put observer à loisir les arrivées. Telle que celles d’un ancien licorneux, d’autres ayant partagé parfois le sort d’une même section cette année, ou encore son « parrain ». Discrètement, elle leva son fessier de sa place pour gagner le voisinage direct de ce dernier après lui avoir adressé un fin sourire chargé d’affection.
Si elle était bien loin des pensées qui animaient sa réflexion à lui, elle ne put se garder de songer à tous ces adoubements auxquels il devait avoir assisté, l’obligeant à réfréner ces questions sans nombre qu’elle avait toujours sur le bout de la langue. Pour elle-même, la liste était relativement brève. Hormis Antlia et Alfgard, au sein même de l’Ordre, son souvenir remontait alors à celui de sa génitrice, premier Chevalier de France sur les cendres de Saint Ouen. Elle se tenait alors, gamine, dans l’ombre d’un pilier de Nostre Dame de Paris, aux côtés d’Hans, alors que le reste de leur Maison était en bonne place à l’avant. Avec pour officiants, Aaron, le Wulfen et Kirah. Rien de pompeux malgré la solennité. Le dernier éclat avant l’obscurité.
Parfois, il lui sembla que c’était un constat fréquent à défaut d’être systématique. L’apogée d’un long investissement ne présageait alors plus qu’une plus ou moins lente extinction. Tout le contraire de ce qu’elle souhaitait à son amie. C’est en ce sens que son oraison silencieuse s’égrenait à chaque fois que son anneau tournait sur l’axe de son index.

Revenir en haut Aller en bas
Arator

avatar

Localisation : Limoges
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Mer 31 Déc 2014 - 14:34

Le juge fit une entrée discrète dans la Basilique Saint Arnvald. Bien vêtu certes, mais il portait des couleurs sobres. Les couleurs flamboyantes et les dentelles, il préférait les garder pour les autres. En entrant dans la basilique, il replaça son justaucorps de velour noir, puis il prit place sur un banc situé au milieu de la pièce.

Il scruta l'audience du regard et y reconnu des visages familiers, mais ceux-ci semblant déjà en pleine conversation, il préféra se faire un peu plus discret pour le moment.

Cette discrétion, dont il faisait part, n'était pas du tout liée à une indifférence par rapport à la cérémonie. Au contraire. Celle qui sera adoubée à jouée un rôle de premier plan dans la son intégration au sein de l’ordre. Rapidement elle l’avait prise sous son aile le faisant ainsi renouer avec l’héraldisme, ce à quoi il gardera une longue reconnaissance.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Jeu 1 Jan 2015 - 17:35



Il est entré dans la basilique et s'est tenu sans rien dire à la place qui lui revient pour les prochains actes.
Désormais, ici tout finit et tout commence.



Il se tient devant la porte de la crypte Saint-Jean pour attendre.., Saint-Jean. L'impétrante doit maintenant se tenir derrière l'huis, vêtue de ses trois tuniques, patientant avant l'ultime marche. Il n'est plus question de reculer, elle devra accomplir les dernières toises du long chemin qui l'a menée vers ce but.

Le vieux chevalier entrouvre le battant et trouve effectivement son écuyer, tête baissée dans sa concentration et le désir brûlant de ne rien oublier de la cérémonie qui va suivre. Il lui fait un discret sourire d'encouragement mais lui adresse la parole d'un ton neutre qui ne laisse rien transparaître de la complicité du moment.


Ma sœur tenez-vous prête, je vous mène vers le Grand-Maître pendant que le chœur appelle chacun au recueillement.
S'il vous plait, marchez trois pas derrière moi au même rythme.
C'est parti.


Il fait un signe de la tête au chef de la petite troupe du chœur d'entamer la litanie, prière au Très-Haut, qui propulsera l'assistance dans un autre espace temps. Lors du dernier adoubement c'était un chœur d'enfants qui œuvrait. Aujourd'hui, pour un même objectif, se sont des voix mâles venues des steppes slaves qui rythment la marche de l'impétrante vers l'autel.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
sakurahime

avatar

Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Dim 4 Jan 2015 - 13:36

Un chaud sourire avait accueilli Ellesya. La Borgne appréciait beaucoup, sans pourtant la connaitre réellement, sa soeur Licorneuse.

Bonjour Sya! Comment allez-vous?
Vous êtes la première arrivée, on dirait que vous allez avoir le choix de votre place!


La sienne était toute indiquée, et tandis que la poursuivante de Licorne s'éloignait pour s'installer, elle gagna la sienne, profitant de l'absence de Vic partie accueillir Montjoie qu'elle salua de loin d'un simple signe de la main.

Son coeur se serra, ce serait sa dernière cérémonie, elle achèverait sa carrière au sein de cet office qu'elle affectionnait tant dans quelques minutes, devant sa grande patronne qu'elle avait appris à connaitre un peu mieux, et surtout à apprécier.
Mais en beauté toutefois, pour celle qui lui avait tant et tant appris, et qu'elle comptait parmi ses très rares vrais amis.

La basilique se remplissait peu à peu, et déjà, Monsieur le Grand entrait, et derrière, Perrinne, qu'elle encouragea mentalement.

Tabard enfilé, caducées en main, elle aussi était prête!

_________________

Capitaine de l'Ordre de la Dame Blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Lun 5 Jan 2015 - 11:19

[Chapelle des Penitents, entre etuve et Basilique]

Evitons alors !
Je le suis oui.


Si les deux premiers mots sont presque rieurs, les quatre suivants se font plus graves. C'est l'instant. La cérémonie à venir se doit d’être sérieuse, et le sera probablement. Alors mieux vaut éviter les foudres de son Chevalier référent. Elle laisse Olivièr la guider, et nouvelle attente devant l'ultime porte, attente sage s'il en est qui permet de composer le regard et les traits, de prendre une figure concentrée et humble.
D'une main légèrement nerveuse, elle tire sur les chasubles et cotes, s'assurant qu'elles sont bien mises, qu'aucun pli ne dépare l'ensemble.

Et voilà que la lumière se fit à nouveau, la porte s'ouvrit pour lui découvrir le Chevalier Optat. Solennel comme toujours, mais un léger replis au coin de ses levres l'informe d'un sourire complice avant que le sérieux ne revienne. Elle lui sait grâce de ce bref encouragement silencieux. Le lui dira peut-être plus tard.

Faisant deux pas quand il n'en fait qu'un, avantage de la taille qu'il a, elle le suit, posément, à la distance requise tandis que s'éleve le coeur. Eut-elle été ailleurs, elle aurait eu une réflexion peut etre un peu licencieuse sur tous ces hommes l'accueillant. Mais l'instant n'était pas à cela. Entrant dans la danse de la cérémonie, elle se coupa du reste, focalisant son attention sur le dos devant elle qui la mène à l'autel, au Grand Maitre.... Advienne que pourra.


Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Lun 5 Jan 2015 - 23:42


Depuis sa place Victoire observe l'avancée du Chevalier Optat suivi de près par Perrinne, souvenirs, émotion...non pas d'émotion, garder ce visage neutre le plus possible, la cérémonie appelle au sérieux et à la solennité.
Elle adresse un signe de tête à son parrain et, une fois l'impétrante face à elle, le Grand Maître lance le ton.


Mes frères, mes sœurs de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem,
Frères et sœurs des Ordres Royaux de Chevalerie présents,
Noble Assemblée des invités,



L'événement qui nous réunit aujourd'hui est un évènement unique qui restera à jamais gravé dans nos mémoires et marquera un grand tournant dans la vie de Perrinne. Merci à tous de nous avoir rejoint pour partager ce moment avec elle.

Petit regard vers Perrinne qui parviendra très certainement à lire ce qu'elle veut lui transmettre.

Devenir Chevalier requiert de nombreuses qualités mais aussi l'aquisition de grandes valeurs. Le chemin est long, il demande une grande discipline et un investissement important, c’est un état d'esprit particulier, basé sur un dévouement indéfectible et le respect des valeurs qui nous animent, tel que l'humilité, le partage et le courage.
Après toutes ces années de préparation, Perrinne a triomphé de sa dernière épreuve, celle qui lui permet désormais de se présenter devant ses pairs afin de voir tous ses efforts et ses qualités reconnus conformes pour accéder à la Chevalerie
Aujourd'hui je vous demande de témoigner à quiconque vous le demandera, que Perrinne reçoit bien cette dignité.


Cherche ensuite l'Aumônier-Chevalier du regard pour qu'il enchaîne avec la prière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Julien_Giffard

avatar

Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Mar 6 Jan 2015 - 22:10

Après avoir laissé sa fille et Lexhor s'installer et vérifié que bébé Vinkolat papillonnait des yeux, signe qu'il allait bientôt s'endormir, Julien prit place, la cérémonie commençant.

Il était tout ému, fier et heureux que Perrinne qui l'avait rejoint chez les Hospitaliers et qui n'avait pas pour but premier de devenir chevalier ait poursuivi son parcours et finalement se trouve se jour en passe d'être adoubée.

Sur un signe du Grand Maitre, après qu'elle ait achevé son vibrant petit discours, il s'avança vers l'autel où étaient disposés les éperons, l'écu et l'épée puis se retourna vers l'assistance.



Je vous invite à présent à méditer les paroles de notre Grand Maitre. Pour celles et ceux qui le souhaitent, vous pouvez vous recueillir et réciter la prière de notre ordre, la prière à Saint Jean.

Seigneur Christos, qui avez daigné m'appeler dans les rangs des chevaliers de Saint Jean de Jérusalem,
Je vous supplie humblement par l'intercession du Très Haut, de Saint Georges de Lydda, de Saint Arnvald et de tous les saints,
De m'aider à rester fidèle aux traditions de notre ordre, en pratiquant la religion aristotélicienne, en la défendant contre l'impiété
Et en exerçant la charité envers les prochains, avant tout envers les pauvres et les malades.
Donnez moi les forces nécessaires pour pouvoir mettre en exécution ces désirs,
Et guider mon bras pour toujours défendre la Couronne de France selon les enseignements des écrits d'Aristote,
Avec un esprit désintéressé et profondément aristotélicien,
pour la gloire du Royaume, la paix du monde et le bien de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem.
Amen.


Une fois fait, il prit place de nouveau derrière l'autel, attendant que vienne l'heure de la bénédiction des armes de l'impétrante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Jeu 8 Jan 2015 - 17:32

A la suite de l'Aumônier, Victoire enchaîna à son tour la prière à Saint Jean.

Seigneur Christos, qui avez daigné m'appeler dans les rangs des chevaliers de Saint Jean de Jérusalem,
Je vous supplie humblement par l'intercession du Très Haut, de Saint Georges de Lydda, de Saint Arnvald et de tous les saints,
De m'aider à rester fidèle aux traditions de notre ordre, en pratiquant la religion aristotélicienne, en la défendant contre l'impiété
Et en exerçant la charité envers les prochains, avant tout envers les pauvres et les malades.
Donnez moi les forces nécessaires pour pouvoir mettre en exécution ces désirs,
Et guider mon bras pour toujours défendre la Couronne de France selon les enseignements des écrits d'Aristote,
Avec un esprit désintéressé et profondément aristotélicien,
Pour la gloire du Royaume, la paix du monde et le bien de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem.

Amen.


Puis une discrète oeillade vers l'écu scutiforme posé devant le pupitre de Blanche.



Elle adresse un signe de tête à l'encontre de Perrinne pour qu'elle se place face au Héraut avant de poser une première fois, à haute voix afin qu'elle soit entendue par tous, la fameuse question, celle la même qui reviendra plusieurs fois encore durant la cérémonie. Son regard accroche le sien, l'instant est solennel, il s'intensifie lorsque les mots sont lancés,


Écuyer Perrinne, pour quelle raison désires-tu entrer dans la Chevalerie ?
Si tu recherches la richesse ou les honneurs, tu n'en es pas digne !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Ven 9 Jan 2015 - 12:00

Oh une prière pour moi ? Non doit y avoir confusion, c'est "l'autre" Saint Jean qui est visé. Oui, décidément, si le visage est on ne peut plus sérieux, le regard est pétillant. Victoire s'attend probablement à l'une ou l'autre forfanterie de sa part vu les semonces que son propre regard lance. Oui, le visage est sérieux, mais l'esprit n'arrive pas à l’être, comme ailleurs, loin de cette cérémonie qui pourtant la concerne au premier chef.

Heureusement, les mots de la prière résonnent en elle et elle peut ainsi facilement les reproduire. Pierre de plus, c'est Julien qui les prononce, invite. Elle doit oublier le lien personnel pour ne voir que celui de l'ordre, mais ce jour là, cela lui est bien difficile.


Seigneur Christos, qui avez daigné m'appeler dans les rangs des chevaliers Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem,
Je vous supplie humblement par l'intercession du Très Haut, de Saint Georges de Lydda, de Saint Arnvald et de tous les saints,
De m'aider à rester fidèle aux traditions de notre ordre, en pratiquant la religion aristotélicienne, en la défendant contre l'impiété
Et en exerçant la charité envers les prochains, avant tout envers les pauvres et les malades.
Donnez moi les forces nécessaires pour pouvoir mettre en exécution ces désirs,
Et guider mon bras pour toujours défendre la Couronne de France selon les enseignements des écrits d'Aristote,
Avec un esprit désintéressé et profondément aristotélicien,
pour la gloire du Royaume, la paix du monde et le bien de l'ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem.


Quelques subtilités, plus fortes qu'elle. Une remarque faite un jour qu'elle relève dans la prière, un léger signe de tête reconnaissant à l’époux et au Grand Maitre qui connaissent ses dispositions et avis. Et vient le Amen. Juste après.

Suit alors la question qu'elle redoute. Celle pour laquelle, elle n'a pas de réponse. Aucune. Pas le moindre début.


Grand Maitre, je ne voulais pas être Chevalier lors de mon entrée dans l'Ordre. L'Ordre m'a cependant accueillie, fait grandir. Si je dois ce jour devenir Chevalier, cela ne sera pas un aboutissement, mais une étape importante. Je ne désire que continuer à vivre et défendre les valeurs qui sont celles qui égrainent le chemin que nous parcourrons avec nos frères. Aider et protéger nos frères, nos sœurs, l'Ordre, la Couronne mais surtout les plus faibles. Demeurer fidèle à nos préceptes, à nos engagements. Apporter ma pierre, et ma voix à l'édifice, par le conseil, l'enseignement et peut-être l'exemplarité du Chevalier.

Son regard glisse sur l'écu vierge de tout sauf de leur emblème juste à coté. Que ne les connait-elle pas ces écus, la protection qu'ils apportent, l'arme qu'il est. Regard qui glisse et revient aussitôt se ficher dans celui du Grand Maitre. Tu as voulu une réponse, Vic, voilà la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Ven 9 Jan 2015 - 13:12

La réponse à la sauce gisorienne fuse mais Victoire ne cille pas, chaque mot elle les écoute, les reçoit comme il se doit et entend bien leur signification. Elle ne commentera pas, pour ne pas étaler devant tous tout le travail fourni par l'impétrante pour être arrivée jusqu'ici et se contente de hocher la tête avant de brandir l'écu.


Ecuyer Perrinne, pour entrer en Chevalerie ton âme doit être pure et fidèle.
L'écu scutiforme que tu vois devant toi est un signe exclusif de la Chevalerie dans notre Royaume,  vierge de décor autre que notre croix hospitalière comme doit l'être ton esprit de toute tentation dissidente.



Le Grand Maître marque une légère pause sans lâcher le regard de Perrinne

Notre Ordre a juré fidélité à la Couronne, les pouvoirs d'adoubement qui me sont conférés le sont par sa reconnaissance, elle-même renouvelée par l’intermédiaire du Grand-Écuyer de France. Aussi devras-tu jurer devant moi de suivre les commandements que le Héraut va te rappeler une dernière fois.

Laisse à présent la parole Blanche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
sakurahime

avatar

Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Ven 9 Jan 2015 - 20:38

Et sur un signe discret de Victoire, la borgne de s'avancer vers Perrinne.
Ce qu'elle s’apprêtait à dire, l'impétrante le connaissait parfaitement, mieux qu'elle même, car c'était elle qui lui avait tout appris ou presque.
Mais cela devait être dit, par souci de procédure, d'équité envers les autres chevaliers en devenir, mais aussi pour l'assemblée réunie qui assistait, pendue aux lèvres des protagonistes du jour.
Pour Perrinne, ce ne serait qu'une redite bien habituelle, mais quelque part, une nouveauté aussi. Ne dit-on pas que les cordonniers sont les moins bien chaussés?

Alors avec douceur, car elle connaissait parfaitement la solennité du moment et l'importance de ce dernier pour tous ceux qui se trouvaient dans la position qu'était celle de Perrinne en cet instant, elle pris la parole.


Perrinne Giffard de Gisors-Breuil, une fois n'est pas coutume, c'est vous qui devrez entendre ce qui ne sera pour vous qu'un simple rappel, mais pour tout un chacun en cette assistance, c'est une étape nécessaire et importante de la cérémonie qui nous rassemble tous en ce jour unique entre tous.

Vous vous apprêtez à embrasser la chevalerie, après tant d'année à en suivre la voie.
Plus que quiconque en cette basilique, vous en connaissez les tenants et aboutissants héraldiques, la portée des serments qui seront échangés en ce jour vont vous engager de manière définitive, et ce tant que vous porterez cet écu.

Dans quelques instants, vous deviendrez, si le serment qui vous liera à votre Ordre, et à travers lui, à la Couronne de France, est prononcé sans faillir, le Chevalier Perrinne Giffard de Gisors-Breuil.
A cet égard, vous embrasserez un nouveau type de noblesse, qui vous était jusqu'alors étranger, en ce sens où il diffère par bien des égards de la noblesse que vous vivez au quotidien, en tant que noble fieffée.
Ce nouveau statut vous confèrera avant toute chose des devoirs qui lui seront inhérents et propres, mais dans la mesure uniquement où il reçoit contrepartie, marquant acceptation et engagement réciproque.
Si vous en êtes consciente, et que vous y êtes prête, nous vous écoutons alors pour votre serment.
Prononcez-le avec votre coeur, en votre âme et conscience, avec cette sincérité qui vous est propre.
Promettez-vous fidélité, conseil et aide à votre Ordre et à la Couronne de France?

_________________

Capitaine de l'Ordre de la Dame Blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Sam 10 Jan 2015 - 20:53

Impossible. Impossible de rester totalement fermée et sérieuse.
Bah oui, ces rappels héraldiques, elle les connait pour les avoir formulé à de nombreuses reprises lors des adoubements où elle a été témoin héraldique, et pas qu'ici. Et qu'en plus cela soit Blanche qui le fasse, c'est une autre émotion également qui traverse son regard et rejoint celui de la borgne qu'elle cotoie maintenant depuis de nombreuses années et avec qui des liens particuliers se sont tissés à se retrouver les seules "OR" dans cette antre qu'est la salle des caducées.


Je le pense, Blanche.

Ce qu'elle pense, Blanche n'aura qu'à le deviner.
Mais immédiatement, elle se tourne vers sa Grand Maitre, réfléchissant. Les termes de base, elle les connait. Tout comme elle se rappelle son précédent serment, le dernier en date où elle a fait des fioritures avec les résultats que certains ont pu voir.


Ce jour, moi, Perrinne, promets de rester fidèle à mon Ordre mené par notre Grand Maitre Victoire Devirieux, de toujours apporter mon conseil et mon aide que cela soit par le bras, les connaissances ou la voix. Je prends le meme engagement envers la Couronne de France, portée ce jour par notre Reyne Angélyque, en terme de fidélité, conseil et soutien.

Pas de circonvolutions, rien, du sobre, meme pas un petit ajout. Une fois n'est pas coutume.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Dim 11 Jan 2015 - 20:18

Victoire lutte pour garder un air neutre mais l'émotion est bel et bien présente lorsque Perrinne énonce son serment

Moi, Victoire Devirieux, Chevalier et Grand Maître de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, par la grâce du Très-Haut et par les prérogatives qui sont les miennes, je reçois ici ton serment devant tes frères et sœurs Hospitaliers en te promettant la protection de l'Ordre, et en t'assurant la justice due à tout noble de par ton titre de Chevalier.
Voici le gage qui marquera la seconde étape de ton adoubement.


Allonge le bras pour récupérer et ouvrir le coffret


Écuyer Perrinne, ces éperons sont le deuxième signe de ton appartenance à la Chevalerie.


Cherche des yeux le Chevalier Optat pour lui signifier qu'il peut à présent intervenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Mar 13 Jan 2015 - 15:32


La dernière étape de l'adoubement approche. Après le serment vassalique envers la Couronne puis le renouvellement des voeux hospitaliers, il est maintenant temps de faire prononcer celui des chevaliers. Mine de rien c'est le plus important car il va définitivement sceller l'avenir de l'impétrante qui ne l'est plus tout à fait depuis la remise des éperons.

Il s'approche du pupitre, face à l'assemblée et à Perrine qui leur tourne le dos.


Écuyer Perrinne, tu vas devoir maintenant prononcer les ultimes paroles nécessaires à ton élévation.
Mais avant tout tu dois répondre définitivement à cette question :

Pour quelle raison désires-tu entrer dans la chevalerie ?
Si tu recherches la richesse ou les honneurs, tu n'en es pas digne
!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gregoire_de_j

avatar

Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Mar 13 Jan 2015 - 21:36

Sa place, le garçon l'avait regagnée en vitesse dans le but de ne manquer aucune des différentes étapes de la cérémonie. Puis, suite à l'invitation de l'Aumônier, ses mains se joignirent en prière pour accompagner ces paroles :

« Seigneur Christos, qui avez daigné m'appeler dans les rangs des chevaliers de Saint Jean de Jérusalem,
Je vous supplie humblement par l'intercession du Très Haut, de Saint Georges de Lydda, de Saint Arnvald et de tous les saints,
De m'aider à rester fidèle aux traditions de notre ordre, en pratiquant la religion aristotélicienne, en la défendant contre l'impiété
Et en exerçant la charité envers les prochains, avant tout envers les pauvres et les malades.
Donnez moi les forces nécessaires pour pouvoir mettre en exécution ces désirs,
Et guider mon bras pour toujours défendre la Couronne de France selon les enseignements des écrits d'Aristote,
Avec un esprit désintéressé et profondément aristotélicien,
Pour la gloire du Royaume, la paix du monde et le bien de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem.
Amen. »
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Jeu 15 Jan 2015 - 20:18

Encore ? Non mais j'ai déjà répondu à cette question !
Il n'a pas bien entendu mon Chevalier Reférent ?

Mais parce que c'est justement le chevalier Optat et qu'il lui ferait presque peur avec des pieds de plus qu'elle et sa grosse voix quand il mange du saucisson... presque.
Mais parce que c'est lui, elle ne dit rien. Ou plutot, tente une réponse, finalement similaire à la précédente, tant pis si ce n'est pas la bonne.


Je ne désire que continuer à vivre et défendre les valeurs qui sont celles de notre Ordre et qui guident le chemin que nous parcourrons. Aider et protéger les plus faibles de notre Royaume, nos frères, nos sœurs, l'Ordre, la Couronne. Demeurer fidèle à nos préceptes, à nos engagements. Apporter ma pierre, et ma voix à l'édifice, par le conseil, l'enseignement et peut-être l'exemplarité du Chevalier.

Un doute à cette réponse, mais telle sera la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Jeu 15 Jan 2015 - 21:19

Les éperons, les éperons.
Voilà ce que Victoire aurait voulu souffler à l'oreille d'Optat avant qu'il ne pose La question à Perrinne.
Lui aussi savait fort bien qu'elle ne recherchait pas la richesse ou les honneurs, mais le Chevalier Reférent tenait à ce que l'impétrante nous le confirme une nouvelle fois.
Le Grand Maître porta son regard sur l'assemblée, aperçut Guillaume qu'elle saluerait plus tard, un brin déçue de constater l'absence d'Enguerrand et Baile elle dévia la direction de ses azurs tout en se demandant comment se passerait la collée qu'elle devrait offrir à Perrinne à la fin de la cérémonie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Sam 17 Jan 2015 - 17:33

Il ne laisse rien paraître du sourire vite réprimé devant le regard interrogateur et surpris de l'écuyère. Pourtant elle connait bien le sens et la nécessité du rituel de la question répétée trois fois. Bien évidement pour chacun c'est un jeu, pourtant le sens en est plus profond que le simple élément de liturgie. Dans les formations de chevalier il faudra peut-être insister à l'avenir sur cet aspect trop souvent oublié.

Après avoir laissé tout un chacun méditer sur la réponse de l'impétrante il reprend la parole.

Écuyère Perrine, comme chevalier référent, plus qu'au frère ou l'ami, il me revient l'honneur de recevoir ton serment des chevaliers. Médite bien chaque parole avant le la reprendre et prononcer ainsi définitivement tes vœux de chevalier. Trop de chevaliers trop rapidement formés ou pas assez conscients de la nature de leur engagement les ont bien vite oubliées. Même si je ne suis pas inquiet de la qualité de ton âme il me faut l'entendre distinctement.





Une petite pause pour marquer le moment.

Jures-tu de respecter les commandements suivants pour le reste de ton existence ?


Tu respecteras les enseignements aristotéliciens et tu en observeras l'esprit.
Tu protègeras la Foi sincère.
Tu défendras tous les faibles en toute occasion.
Tu aimeras le pays où tu es né.
Tu ne fuiras jamais devant l'ennemi.
Tu combattras les ennemis de la couronne avec acharnement.
Tu rempliras tes devoirs féodaux, à condition qu'ils ne soient pas contraires à la loi divine.
Tu ne mentiras jamais et tu seras fidèle à ta parole.
Tu seras libérale et généreuse

_________________
Revenir en haut Aller en bas
asclepiade

avatar

Localisation : Dijon-Bourgogne
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Dim 18 Jan 2015 - 6:26

Et le frère Armurier après avoir répondu au signe du chef du frère Maradrir..

Puis à son tour il récita

« Seigneur Christos, qui avez daigné m'appeler dans les rangs des chevaliers de Saint Jean de Jérusalem,
Je vous supplie humblement par l'intercession du Très Haut, de Saint Georges de Lydda, de Saint Arnvald et de tous les saints,
De m'aider à rester fidèle aux traditions de notre ordre, en pratiquant la religion aristotélicienne, en la défendant contre l'impiété
Et en exerçant la charité envers les prochains, avant tout envers les pauvres et les malades.
Donnez moi les forces nécessaires pour pouvoir mettre en exécution ces désirs,
Et guider mon bras pour toujours défendre la Couronne de France selon les enseignements des écrits d'Aristote,
Avec un esprit désintéressé et profondément aristotélicien,
Pour la gloire du Royaume, la paix du monde et le bien de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem.
Amen. »


Avant d'écouter le moment le plus intense..le serment

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand se célèbre le Renouveau... encore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand se célèbre le Renouveau...
» [Le Renouveau] - Les Archives d'Amakna
» [RESOLU]quand c'est qu'on recontre la cha-cha
» Tu sais que GC devient trop important pour toi quand ...
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem :: La Commanderie :: Basilique Saint Arnvald-
Sauter vers: