Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem
Bienvenue dans la commanderie de l'ordre Royal de Saint-Jean de Jérusalem.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand se célèbre le Renouveau... encore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Maradrir

avatar

Localisation : Lisieux
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Dim 18 Jan 2015 - 22:46

« Seigneur Christos, qui avez daigné m'appeler dans les rangs des chevaliers de Saint Jean de Jérusalem,
Je vous supplie humblement par l'intercession du Très Haut, de Saint Georges de Lydda, de Saint Arnvald et de tous les saints,
De m'aider à rester fidèle aux traditions de notre ordre, en pratiquant la religion aristotélicienne, en la défendant contre l'impiété
Et en exerçant la charité envers les prochains, avant tout envers les pauvres et les malades.
Donnez moi les forces nécessaires pour pouvoir mettre en exécution ces désirs,
Et guider mon bras pour toujours défendre la Couronne de France selon les enseignements des écrits d'Aristote,
Avec un esprit désintéressé et profondément aristotélicien,
Pour la gloire du Royaume, la paix du monde et le bien de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem.
Amen. »


Chuchota-t-il pour lui-même...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Lun 19 Jan 2015 - 9:01

Moi, j'avais accompagné Mairina et après, je sais pas, j'avais du avoir un blanc. Bref, je me réveillais enfin quand j'entendis la voix de frère Julien et la prière à dire. Fissa, je prenais en route !

De m'aider à rester fidèle aux traditions de notre ordre, en pratiquant la religion aristotélicienne, en la défendant contre l'impiété
Et en exerçant la charité envers les prochains, avant tout envers les pauvres et les malades.
Donnez moi les forces nécessaires pour pouvoir mettre en exécution ces désirs,
Et guider mon bras pour toujours défendre la Couronne de France selon les enseignements des écrits d'Aristote,
Avec un esprit désintéressé et profondément aristotélicien,
pour la gloire du Royaume, la paix du monde et le bien de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem.
Amen.


Ouf ! Je regarde à droite et à gauche en espérant que personne m'ait vu me prendre les pieds dans le tapis. Ça avait l'air d'être bon puisque tout continuait et moi j'en prenais plein les mirettes même si c'était quand même la deuxième fois que j'assistais à l'entrée d'une personne dans la chevalerie. C'est marrant, à chaque fois je pouvais pas m'empêcher de penser à oncle Cristòl d'autant plus que maintenant j'avais un neveu qui portait son nom et qui était son petit fils. Compliqué ? Normal, c'est familial !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Lun 19 Jan 2015 - 15:37

C'est que chevalier Optat, voyez vous, quand c'est vous qui donnez la leçon, c'est pas pareil à quand l'on est en place. Bien sur qu'en d'autres circonstances on lui eut demandé la signification des 3 questions, la signification des 3 cottes et la symbolique de leur couleur, ou bien d'autres éléments de leur rituel, elle aurait répondu spontanément. Mais là... eh bien non, pas pareil, na !
Bon, peut-être que cela sentira un chauffage d'oreilles un peu plus marqué quand tout ceci sera derrière eux. Mais en attendant, il faut y aller....


Je le jure.


Quoi c'est pas assez ? Pour peu, son regard serait presque malicieux mais elle sait en même temps que le rituel a son importance et les mots du serment tout autant. Celui-ci, pas question non plus de le faire "à sa façon", il y a des mots précis, comme une prière, ou presque. "Le Credo du chevalier" ou plutôt le "serment" du chevalier Hospitalier.

Je jure de...
de respecter les enseignements aristotéliciens et en observer l'esprit.
de protéger la Foi sincère.
de défendre tous les faibles en toute occasion.
d'aimer mon pays natal.
de ne jamais fuir devant l'ennemi.
de combattre les ennemis de la couronne avec acharnement.
de remplir mes devoirs féodaux, à condition qu'ils ne soient pas contraires à la loi divine et nos idéaux.
de ne jamais mentir et être fidèle à ma parole.
et finalement d'être libérale et généreuse


A chaque point d'engagement, elle avait spontanément un commentaire qui était venu, mais il n'était guère le moment d'en faire part à l'assemblée. En position d'humilité face à Optat qui la dépassait de plusieurs têtes, c'est d'une voix ferme qu'elle énonça tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Lun 19 Jan 2015 - 21:42

Pour un peu le Grand Maître aurait applaudi.
Nous y voilà enfin....et maintenant ?
Les éperons, les éperons !!

Victoire en avait pris le torticolis à lever la tête vers Optat, tout bien réfléchi elle aurait du prendre un marche pied pour se réhausser d'une petite hauteur.
Tout en se massant la nuque elle roula des pupilles en attendant la suite, car c'était encore au tour du Chevalier Optat d'intervenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Jeu 22 Jan 2015 - 23:39

Il aperçoit bien les mouvement de cou étranges du Grand Maître, mais pour lui les trois étapes de l'adoubement sont presque achevées. Mentalement, il les repasse en mémoire : hommage à la Couronne, fait et l'écu scutiforme vierge exposé ; renouvellement serment hospitalier, fait et don des éperons effectué ; serment des chevaliers, fait. Ne reste plus qu'à "accuser réception" et laisser le plaisir au Grand Maître de remettre le coupe-papier et se défouler du gantelet. Il termine donc sa prestation et reprenant à voix haute.

Qu'il soit entendu et su de chacun ici présent que

notre sœur Perrinne peut être désormais élevée au rang de chevalier de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.

Elle entre donc à cet instant précis dans le cercle très étroit de ceux et celles qui tout comme elle ont achevé leur longue quête avant de recevoir cette dignité.

Le plus humble des titres de noblesse aux yeux des profanes est en réalité le plus difficile à obtenir. Ainsi donc, pour nous tous, initiés dans nos rites particuliers, il apparait dans sa réalité le plus noble d'entre tous car bien peu l'obtiendront au final.


Il se tait pour laisser le temps à chacun de s'imprégner de ce moment spécial.
Puis il s'écarte d'un pas pour laisser le Grand Maître achever comme il se doit cette cérémonie des plus importantes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kye de Noircastel

avatar

Date d'inscription : 20/11/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Ven 23 Jan 2015 - 0:16

Oh là là que c'était long maintenant. Il aurait du le faire avant, mais il ne l'avait pas fait. Si seulement il avait su.

Faut dire qu'il n'avait jamais assisté à un adoubement, la seule cérémonie à laquelle il avait assisté par le passé et qui ressemblait plus ou moins à un adoubement c'était une remise de médaille en Berry. C'était qui déjà qui était honoré à ce moment-là ? Aucune idée, l'histoire a du retenir le nom certainement, mais Kye ne l'a pas fait. Peut-être que même l'histoire ne l'a pas retenu, auquel cas un registre a dû le faire, quelque part.

Mon Dieu que c'est long cette cérémonie. Il aurait du le faire avant, mais il ne l'avait pas fait. Si seulement il avait su.

C'est qu'il y a du monde ici quand même. Il ne pensait pas la basilique si grande. En faite, il se demandait même si c'était possible qu'elle accueil tout l'ordre en son intérieur, visiblement c'était le cas. D'ailleurs, qui avait la charge de la basilique ? Il se demandait si elle était utilisée parfois en dehors des adoubements. Il n'y en a pas beaucoup, alors elle doit bien servir à quelque chose, non ? Des mariages ? Des messes ? Il y a peut-être d'autres cérémonies officielles qu'il ne connait pas encore, d'ailleurs il ne sait même pas s'il y a un prête dans l'ordre. Il cherche autour de lui, gauche, droite, personne n'a une tête de prête sur le banc. Par contre, beaucoup ont une tête d'ange.

Oh là là, ça va exploser si ça continue. Il aurait du le faire avant, mais il ne l'avait pas fait. Si seulement il avait su.

C'est bientôt fini ou pas ? Peut-être que oui, ah bah non c'est l'autre barbu qui parle maintenant. Intérieurement, il soupire. Il n'écoute même plus ce qui se dit, il est juste concentré sur son corps, a essayé de le contrôler. Il n'a pas le choix, ce serait la honte s'il venait à lâcher. En plus, il ne peut pas se lever en plein milieu et quitter l'endroit, premièrement ça ne serait pas très discret et deuxièmement ça ne se fait pas. Kye a perdu la foi depuis un moment maintenant, même si la femme qui se trouve à ses côtés le fait changer petit à petit à ce niveau, il n'en est pas non plus un fervent un croyant comme certains. Cependant, il respect les lieux de culte, qu'importe la religion. Oui, malgré ses grands airs, Kye est quelqu'un de tolérant.


Depuis maintenant plusieurs minutes la seule chose qu'il lui traversait l'esprit c'était "Bordel, il faut que je pisse"
Revenir en haut Aller en bas
Julien_Giffard

avatar

Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Ven 23 Jan 2015 - 18:00

C'était donc de nouveau à lui de faire un petit préchi précha pour bénir l'épée de l'ordre qui serait remise au nouveau chevalier. L'aumônier s'approcha alors de l'autel sur lequel était disposé l'épée et commença la bénédiction. S'agissait de pas se rater, c'était tout de même l'épée que sa femme allait ceindre!

Exauce nous t'en prions, Seigneur Tout Puissant, nos prières;
Que la dextre de ta Majesté daigne bénir cette épée dont ton serviteur ici présent désire être ceint;
Que dans la mesure de ta bénédiction il puisse être le défenseur du Royaume, des églises, des veuves, des orphelins ;
Qu'il épouvante et terrifie ceux qui lui tendraient des pièges;
Accorde lui de les poursuivre dans l'équité et de nous défendre dans la justice.
Par Cristos et Aristote,
Amen.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Ven 23 Jan 2015 - 18:14

"Ne vous souciez pas de n'être pas remarqué, cherchez plutôt à faire quelque chose de remarquable"
Confucius

Victoire écoute et surtout entend chaque mot prononcé tel une litanie, et si l'on répète encore et encore c'est parce qu'un adoubement n'est pas une cérémonie comme une autre.
Vint ensuite le tour du Chevalier-Aumônier de bénir l'épée, l'on arrivait à la fin de la cérémonie et les impatients pourraient bientôt aller gigoter dehors.


Merci à vous Chevaliers.

Laissant ensuite son regard errer parmi l'assemblée, elle enchaîne, pour insister encore,

La Chevalerie, est un monde à part, par les valeurs qu'il véhicule, un monde où le courage ne suffit pas pour se distinguer. Se distinguer, mais avec humilité car le Chevalier ne connaît pas l'orgeuil, il est généreux et mesuré, il ne doit pas se laisser guider par ses intérets personnels.
Si cette cérémonie vous parait longue et fastidieuse, sachez qu'elle n'est rien comparée à l'épreuve que notre soeur Perrinne a surmonté durant ces longs jours de pénitence.


Le Grand Maître lance un petit clin d'oeil à Perrinne avant de se saisir de la majestueuse épée


Perrinne, tu as triomphé de toutes tes épreuves, prononcé tous les serments indispensables, montré toutes les qualités nécessaires à ta vie future.
L'épée que tu vas recevoir vient d'être bénie par notre aumônier, elle revêt donc un caractère sacré qui doit te guider désormais dans tous tes actes. Tu es maintenant digne d'être un Chevalier.


Victoire s'approche et pose le plat de l'épée sur son épaule gauche.

Moi, Victoire de Joncheray, Chevalier et Grand Maître de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, par la grâce du Très-Haut et par les prérogatives qui sont les miennes,

Pose ensuite le plat de l'épée sur l'épaule droite.

Par Christos, Saint-Jean et Saint-Georges,

L'épée est à présent posée sur le haut du crâne de la jeune femme,

T'élève à la dignité de Chevalier

Remet enfin l'épée à Perrinne en ajoutant

Cette épée est à présent tienne, prends en soin et afin que tu t'en montres digne, utilise la avec sagesse.

Le regard vissé sur Perrine, Victoire reprend un visage neutre puis ôte alors son gant et du plat de la main laisse partir la fameuse gifle qui concluera la cérémonie.

La gifle que tu viens de recevoir est la dernière que tu accepteras sans répliquer. Désormais tu défends l'honneur de tous tes frères et sœurs Chevaliers, tous Ordres confondus.


Lève-toi Chevalier Perrinne et fais face au reste du monde !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Mar 27 Jan 2015 - 12:42

Aie ça fait mal !
Vrai que ça faisait long, et encore, à l'aune de la semaine entière de pénitence qu'elle venait de vivre, cette heure de cérémonie n'était qu'une peccadille !
Ainsi, c'était ça être chevalier ?
Bah ça fait mal quand même.
J'ai plus de genoux, et maintenant une joue amochée.

Schling, les éperons résonnèrent quand de ses pieds couverts de cuirs ils glissèrent pour trouver leur place naturelle alors qu'elle se redressait à l'invite du Grand Maitre.
Un long regard à cette dernière. Plein, tout plein, de promesses qu'elle ne dévoilera pas ici. Un regarde similaire à son chevalier référent à coté, d'autres promesses. Et un dernier vers l’aumônier au fond. Lui, plus qu'un autre.

Et finalement elle se retourne après avoir hésité à se saisir de Damoclès. Oui, rien que ça, mais l'idée lui plaisait et pas qu'un peu. Et finalement collait bien à une certaine image qui voulait qu'on soit bien conscient que l'on pouvait être puissant mais que pour autant la mort pouvait frapper à tout moment.
Olivièr eut son premier regard vers l'assistance présente. Le filleul, qui peut-être un jour aussi deviendrait Chevalier.
Et tandis que les images des adoubements auxquels elle avait assistés, dont le dernier surtout, effleuraient son esprit, son regard se ficha ca et là, notant les présents, remerciant d'un sourire simple et frais.

Revenir en haut Aller en bas
sakurahime

avatar

Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Jeu 29 Jan 2015 - 8:38

Outch!!!
Elle avait dû faire mal celle-là! Vic pouvait sembler fragile, ce n'était qu'une apparence, et elle l'admettait, le fait que ce rituel ne faisait pas partie du décorum des adoubements chez les Blanches ne lui manquait aucunement!
Quoique... peut-être devrait-elle l'instituer? du moins si Baile revenait un jour...

Ainsi prenait fin, en tous cas, l'adoubement de Perrinne.
Un nouveau Chevalier venait de naître, bien qu'elle le savait, cela faisait longtemps que Perrinne était Chevalier dans l'âme et le coeur.

Saint-Jean venait de se relever, et faisait face au reste de la foule présente dans la Basilique, ainsi que Victoire l'avait invitée à le faire.
La cérémonie prenait fin, ne restait qu'un détail à régler, du moins pour elle... la remise du contreseing!

Ses caducées frappèrent le sol, et le son résonna dans le lieu saint.
Elle aimait bien ce petit effet, sans doute inutile, mais que voulez-vous, on a tous nos petits plaisirs dans la vie, et c'était la dernière fois qu'elle se l'accordait, alors elle pouvait bien se le permettre!


J'entends bien les serments dont je suis ce jour témoin, et qui donnent naissance à un nouveau mais magnifique Chevalier.
Chevalier Perrinne, vous rejoignez aujourd'hui notre communauté, et je sais que vous continuerez encore longtemps sur cette voie difficile.
C'est donc avec plaisir que je vous donne maintenant le contreseing qui officialise votre nouveau statut, avec mes plus sincères félicitations!


Citation :
A tous, présent ou à venir,

Nous, Sakurahime de Valrochelles, Baronne de Virargues, Dame de Tarsac,  Héraut de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l’Écu Vert et Maréchale d'Armes de France dicte Blanche,
témoignons, au nom de la Hérauderie Royale, de l'échange de serment prononcé entre l'impétrante Perrinne Giffard Gisors-Breuil, et le Grand Maistre de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, le Chevalier Victoire de Joncheray.
Nous confirmons que cet échange a été effectué selon les règles héraldiques, et validons cet adoubement.
Item qu'il a été fait selon le bon vouloir du Chapitre de L'Ordre Royal des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem et du Grand Ecuyer de France Optat de Sainte-Colombe.

Citation :
De nous Victoire de Joncheray, Chevalier et Grand Maître de L'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem,

    A vous Optat de Sainte Colombe, Grand écuyer de France



      Salutations,Par la présente nous sollicitons votre bienveillance et votre approbation quant à un adoubement que nous souhaitons faire au sein de l'Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean.L'impétrant envisagé est notre soeur Perrinne Giffard Gisors Breuil, actuellement Maitre d'Armes au sein de notre Ordre.A nos yeux, elle répond aux critères attendus par nos futurs chevaliers et pour vous en convaincre, nous joignons un extrait d'un document émis par le Chevalier qui a suivi plus particulièrement cette personne en guise de patente.Rédigée et scellée en notre Commanderie le XXX Septembre MCDLXII sous le règne de Sa Majesté Jean III


Extrait a écrit:

Par ses qualités personnelles et son travail au quotidien, Sœur Perrinne de Gisors représente l'exemple même de tout ce que l'on peut attendre d'un chevalier de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean. Bien qu'impliquée étroitement dans la vie de son duché de Normandie, dans la Hérauderie Royale ainsi que diverses autres institutions, par la régularité de sa présence ainsi que la rigueur de son travail, elle consacre une énorme de son énergie au service de tous les membres de notre Ordre. Par ailleurs son sens du collectif a permis de faire vivre nos institutions et envisager un avenir différent.

En dépit de sa formation initiale consacrée aux calames et les parchemins, elle a su acquérir tous les aspects de la science militaire et de l'art équestre. Pas à pas, elle s'est forgé un tempérament redoutable au combat tout en sachant garder compassion et assistance auprès des plus faibles, comme l'enseigne notre code de Chevalerie. De cette longue initiation semée d'embûches, elle a su montrer la nécessaire humilité, l'indispensable courage et surtout l'incontournable persévérance qui déterminent le caractère d'un vrai chevalier.

Aussi je suis fier de présenter aujourd'hui l'écuyer Perrinne pour un adoubement amplement mérité.


Perrinne Giffard Gisors-Breuil est désormais connue sous le nom du Chevalier Perrinne Giffard Gisors-Breuil, Chevalier de l'Ordre Royal des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Ses armes sont après dessin:



Pour que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente, nous apposons notre sceau.

Donné en la Chapelle Saint Antoine à Paris
Ce 5ème jour de décembre de l’an de grâce MCDLXI




Oui, elle l'admettait, elle était émue, et sans doute plus de voir Perrinne enfin élevée à cette dignité que d'officier pour la dernière fois, même si cela n'était en rien étranger à son émoi.

_________________

Capitaine de l'Ordre de la Dame Blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Jeu 29 Jan 2015 - 14:15


Je te promets Perrinne que cette gifle est la dernière que je t'inflige, je te promets aussi que ta joue n'est pas amôchée, et surtout saches que je suis sacrément fière d'avoir eu ce privilège . C'est ce que pensait très fort Victoire à cet instant précis lorsque Saku embraya avec la remise du contreseing.
A sa suite elle poursuivit;


Chevalier, voici le collier que vous devrez porter désormais sur votre uniforme.  



Vous êtes tenue de le porter lorsque vous pénètrerez dans la salle qui abrite le Conseil des Chevaliers, et pour pouvoir y entrer je vous remets officiellement la clef qui vous permettra d'accéder au saint des saints.


Veuillez dès à présent rejoindre les rangs de vos pairs derrière-moi et prendre votre place dans la stalle de chevalier qui vous est réservée.

Portant son regard sur l'assemblée

Frères et sœurs hospitaliers, frères et sœurs en Chevalerie des autres Ordres Royaux, Montjoie, merci à tous pour votre présence dans notre Commanderie,
Un remerciement particulier à Blanche qui, la connaissant bien, fut très certainement émue de partager à sa façon cet évènement.


Glisse un message plus personnel aux deux suivants

Mes sincères remerciements aux Chevaliers Julien et Optat sans lesquels je ne serai pas là aujourd'hui.
Noble assemblée des invités, vous pouvez maintenant acclamer le Chevalier Perrinne et venir la féliciter.


Hourra ! Hourra ! Hourra !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   Ven 30 Jan 2015 - 15:53

C'est à lui que revient l'honneur et la joie sincère de féliciter le premier après le Grand Maître.

Chevalier Perrinne, l'écu scutiforme complète parfaitement vos armes.
Félicitations.


Puis il se tourne vers l'assistance en tenant le bras gauche du nouveau chevalier vers le haut.

Mes frères, mes sœurs, triple ban pour le chevalier Perrinne.

Hourra, hourra, hourra.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau... encore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand se célèbre le Renouveau... encore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Quand se célèbre le Renouveau...
» [Le Renouveau] - Les Archives d'Amakna
» [RESOLU]quand c'est qu'on recontre la cha-cha
» Tu sais que GC devient trop important pour toi quand ...
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem :: La Commanderie :: Basilique Saint Arnvald-
Sauter vers: