Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem
Bienvenue dans la commanderie de l'ordre Royal de Saint-Jean de Jérusalem.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mais où qu'il est ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Mer 24 Sep 2014 - 10:09

Je regarde pas, je regarde pas !!! Je fermerais bien les yeux, même, si je pouvais. Mais j'arrête pas de vous le dire : je peux pas !!!!!!!!!

Alors pour éviter de regarder làoùjeveuxsurtoutpasregarder, je regarde ce que fais lo Cavalièr. Après tout, si je sais ce qu'elle vaut sur un champ de bataille ou une lice, j'en ai aucune idée dans ce genre de situation là. Et il est hors de question qu'elle me charcute ma Mairina alors que je suis tout à côté.

Alors le peu que je vois de la manip qu'elle fait, ça me parait bien. On dirait qu'elle a fait ça toute sa vie même, faudra que je lui demande.

Comme je vois que tout semble aller comme il faut, j'en profite pour sortir le bocal de ma besace, et je me remets du saule sur les mains après, faudrait pas que je rende bébé malade.

Ah bah ça, moi qui m'attendais à avoir à couper le cordon, je me fais souffler mon boulot par sœur Victoire. Bon j'ai quand même une utilité, elle me confie bébé...Sauf que là, les bébés et moi, ça fait deux.

Il est devant moi à me regarder, peut-être qu'il attend que je lui dise un truc spécial, sauf que je suis pas au courant. Bon alors, réfléchissons et rapidos s'il vous plait.

Je repense à la naissance de Suau et à ce que j'avais aperçu par la porte que j'avais entre ouverte. Comme tout avait bien été, 'fin ça c'est parce que les cris c'était normal, c'est pas mon père qui s'était occupé de Suau mais la sage femme. Alors qu'est ce qu'elle avait fait, déjà, avant de le donner à papa ? Ah, ça y est, je me souviens !

Je regarde le bébé et je lui fais un grand sourire, c'est que vu ce que je m'apprête à faire, j'ai plutôt intérêt à le mettre dans ma poche.

Il bouge pas, il me regarde, il cligne des yeux et hop moi je fonce !

Un petit linge trempé dans l'eau bouillie et je nettoie les yeux, je recommence mon manège avec le nez qu'il faut super bien nettoyer, et après c'est méga toilette pour pas arriver dans les bras de maman tout cracra.

Jusque là, il a été super sage, j'ai eu de la chance, sauf qu'il doit commencer à en avoir marre parce qu'il gigote dur maintenant.

Je l'emballe en lui disant tout bas qu'il doit être sage sinon j'y arriverai jamais, et quand lo Cavalièr me regarde, je lui souris. Vrai, on a fait du bon boulot tous les deux. On est comme qui dirait une équipe qui gagne.

Je prends bébé asticot dans mes bras et je regarde Mairina, et là je vois qu'elle a l'air inquiet. Je lui fais un grand sourire à elle aussi, faut pas qu'elle s'inquiète, je vais pas lui voler son bébé quand même !

J'approche le petit paquet pour le donner à sa maman, je crois qu'il est temps là.


Vous avez un très joli bébé, Mairina.

Et là, alors que jusque là il avait été sage comme une image, le voilà qui se met à pleurer, et fort en plus. Je l'écarte de moi, sinon je vais être sourd tellement il crie. J'ai rien compris. Peut-être que les bébés c'est pas pour moi, ça doit être ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Lun 29 Sep 2014 - 8:02

C'est le moment de donner dans la guimauve là ? Oui ? Non ? Feu... paaaarttt...

Eh mais pour quoi en fait quand c'est justement qu'il arrive dans mes bras qu'il hurle ? Mais qu'est ce que je t'ai fait mon mignon.  Hey, crie pas trop fort, tu vas réveiller ton père, et en meme temps tu m'empecheras de remercier Victoire et Olivièr qui s'affairent autour de moi.

Un regard à gauche, un a droite... Oui, il est à moi ce nourrisson qui hurle dans mes bras.  Bon, c'est quoi encore le texte ? Ah oui, quand ca hurle, soit ca a faim, soit ca a sommeil, soit c'est mouillé.  Mouillé, ca semblerait étonnant, il n'a encore rien mangé le petiot.  Sommeil, il vient de se réveiller d'une loooonnnngue sieste.  Bon...

Allons mon mignon, tu ne vas quand meme pas rendre ta mère encore plus chevre qu'elle ne l'est là non ? Allez, viens contre moi, oui je suis ta maman, respire, inhale, c'est moi.  D'accord, d'accord, ca sent un peu la sueur, le sang, etc, vrai qu'on vient juste de se rencontrer et ce n'est pas la panacée comme odeur mais ca reflete ce qu'il a fallu faire pour te sortir de moi.  Ah ca sent le calva aussi ? Ca c'est ton père.  Tu verras, il a beaucoup de poils à tirer mais il ne mord pas.  En tous cas pas les petiots comme toi.
Regarde, tu vas etre bien contre mon sein, il est tout gonflé et tout doux pour toi.  Mais non, pas encore de lait, il faut encore une heure ou deux pour ca, que ca monte.  Patience garnement, ne te montre pas goulu comme ton paternel chevalier.  Puis je ne vais quand meme pas montrer ce sein qu'Olivièr ne devrait voir.  C'est déjà assez ainsi avec tout ce qu'il a fallu etaler.

Oh tu te calmes ? Vrai ? Tu m'accroches le doigt et baille un grand coup en arretant d'hurler ? Ca c'est bien ! Quel ange mon petiot.  Allons que je te calle contre moi, qu'on te montre à ton père.  Il faudra qu'il te donne ton prénom.  C'est lui qui doit etre le premier à te nommer, c'est son role de père ca.  Mais d'abord, on remercie ton parrain et ta marraine.  Tu ne le sais pas encore, et eux non plus surement, mais ce sont eux qu'on a choisi pour toi.  Peut etre auras-tu une deuxième marraine également.  De la graine de chevalier.  Mais là, tu as les tiens, ils sont spéciaux mais tu vas les adorer.  Il faut juste que ton papa pense à leur dire que c'est ce que nous souhaitons.

Une seconde, une minute ? Bien plus ?  Le soliloque en pensée se termina avec les pleurs du bébé et la jeune mère tourna le regard vers son époux, contre qui elle était toujours appuyée, haussant l'enfant vers lui qui ne pouvait le prendre dans ses bras puisqu'il la tenait elle.  Un moment leurs regards se croisèrent.  Lui laisser le temps, de digérer, il avait un fils, pas une fille.  Ca le changerait.

Puis revenir vers Victoire et Olivièr, les dévisager l'un et l'autre, leur sourire, de plus en plus largement.  Parce qu'elle est toujours là, parce que l'enfant est bien vivant meme s'il s'agit d'un garcon, parce qu'ils sont là aussi, à leurs cotés.  Bon, il faut encore évacuer les derniers lambeaux dans le bocal, nettoyer la place, mais elle a un fils ! Vivant !

Et la prolixe héraut de se retrouver quasiment sans voix, ou plutot, ne pensant à d'autre mot que ...


Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Julien_Giffard

avatar

Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Sam 4 Oct 2014 - 21:27

Finalement Julien fut transformé par l'ordre de Victoire en chaise avec accoudoirs que l'on peut broyer. Peut être était ce là où il était le plus compétent en matière d'accouchement même s'il allait falloir désinfecter un peu les petites plaies que Perrinne lui avait laissé avec les ongles. Bah, au moins, tout se passait bien, Victoire et Olivièr avaient l'air de maitriser, sa femme respirait toujours. Il tenta de faire abstraction des consignes bizarres comme celles d'aller chercher un bocal pour mettre un truc dedans. Tant que ce n'était pas son enfant, à la limite...

Et puis finalement, Olivièr déposa un petit paquet dans les bras de Perrinne qui, jour à marquer d'une pierre blanche, resta quasi muette. C'est à cet instant que Julien imprima les précédentes paroles de Victoire: un garçon et qui semblait en bonne santé. Aristote soit loué.

Julien se rapprocha pour jeter un oeil sur son fils et vérifier que Perrinne allait bien. Visiblement c'était le cas. Il déposa un baiser sur le front de son épouse et lui murmura


on l'appelle comme ton père?

Puis se retournant vers Victoire et Olivièr


Merci à tous les deux. Nous vous serons tous les trois éternellement reconnaissants. Accepteriez vous de nous faire l'honneur d'être le parrain et la marraine de notre fils?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Mar 14 Oct 2014 - 12:14

Vint la confirmation. Julien n'avait pas oublié le souhait un jour formulé.
Dommage, ce n'était pas une fille, mais comme garcon, elle ne voyait que ce prénom là. Certains le trouvaient moche. C'est vrai qu'il n'était pas courant, rare meme. Mais... c'était le prénom de son père. Celui qui lui manquait tant parfois.


Vinkolat, oui.


D'un hochement de tete, elle approuva fermement la proposition de Julien. Un sourire plus léger éclaira son visage tourné vers son époux. Oui, ils avaient un petit bonhomme et elle avait pu partager cet instant avec lui. C'était important pour elle, meme si c'était contraire aux usages en place. Elle s'en fichait si c'était contraire, ce moment n'appartenait qu'à eux deux... à eux cinq en fait.

D'ailleurs parlant des deux autres "grands" présents dans le couloir, ...
Bon, alors, "surprise" !
Mais ne restez pas trop silencieux, on va finir par croire que ca vous répugne !

Revenir en haut Aller en bas
Victoire.

avatar

Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Mar 14 Oct 2014 - 13:24

Vinkolat...Allons bon!
Mais de Vic à Vink y'a qu'un pas, ou qu'un "n", mais pas de haine, donc forcément elle allait l'aimer ce petiot.
A Julien elle répondit


Bah oui

Sourit

Je serai là s'il se perd, le relèverai s'il trébuche,  serai à ses côtés pour lui apprendre à galoper et initier  son palais aux meringues.

Se penche sur "Junior" en glissant son index dans sa menotte.

La leçon commencera le mois prochain, tu vas adooOOOoorer ça !
Bienvenue Vinkolat !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   Mer 15 Oct 2014 - 11:42

J'allais répondre, si si, promis, juré, craché ! Mais vu ce que Mairina vient de dire, ça m'a coupé la parole. Vingt quo quoi ? Y faut au moins dix minutes à mon cerveau pour comprendre que ça va être le prénom du bébé. J'ai la mâchoire qui en tombe et je le plains. Mon pauvre, pauvre, filleul...Et pis lui il aura peut-être pas la chance que son parrain, C'EST MOI !!!, lui donne son deuxième prénom. Chez nous, c'est la tradition. Papa choisit le premier et notre parrain le second. Au moins, comme ça, si on aime pas celui de papa, on a une chance de s'en tirer. 'Fin bien sûr, si notre parrain a bien fait son boulot et que le deuxième prénom est portable. Jusque là, on a tous eu de la chance, faudra voir ce que celui de Valentina trouvera.

Bref, c'est à moi ! J'inspire, j'expire, j'inspire et c'est parti !!!!!!!!


Ce serait un grand honneur pour moi ! J'accepte avec plaisir.


J'ajouterais bien que je suis un peu jeune pour être papa, euh, parrain, mais je préfère me taire. Des fois, y faut savoir être discret.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais où qu'il est ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais où qu'il est ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» On le savait déjà mais...
» Draft M11: Je suis mauvais mais j'me soigne...
» Merci ? Mais de rien...
» Jour 6 : Mais quel flemmard!
» Mon lapin répire, mais c'est tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem :: La Commanderie :: Basilique Saint Arnvald-
Sauter vers: