Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem
Bienvenue dans la commanderie de l'ordre Royal de Saint-Jean de Jérusalem.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand se célèbre le Renouveau...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Enguerrand_de_lazare

avatar

Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 11:11

La cape azur flottait doucement alors que le Chevalier se rapprochait de la Basilique.
Gantelets d'aciers, signes distinctifs de sa charge de Capitaine Maistre de guerre de la Licorne, ayant pour l'occasion revêtu armure d'apparat, bien loin de celle qu'il portait sur les champs de bataille, révélant traces des nombreux combats endurés, il progressait à grands pas vers les lieux du futur adoubement.
Escorte et chevaux avaient été laissés en l'écurie de la Commanderie et c'est donc seul qu'il avait parcouru les dernières toises de son long périple.
La main senestre était assurément appuyée sur le pommeau de cette épée frappée d'une licorne cabrée qu'il avait reçue, tant d'années auparavant, lors de son propre adoubement.

Regard d'ensemble, comme à son habitude, afin d'évaluer les lieux...on ne se refaisait pas, après tout. En tout lieu, toute place, ce profond instinct de survie ne pouvait que le conduire à rapidement appréhender toute situation: lieux de chausses-trappes possibles, échappatoires, regroupement ou personnage suspects.

Une jeune femme, hospitalière, attendant à l'entrée de la Basilique.
Garde prétorienne ou simple accueil? Au premier abord, il optait plutôt pour la seconde possibilité, mais après tout, les apparences, souvent, étaient des plus trompeuses.

Salut peut être un brin trop raide, le visage comme à l'accoutumée aux traits tirés et passablement usés par le temps. La voix, sûre, annonçant:


Enguerrand de Lazare Jagellon, Chevalier et Maistre de guerre de l'Ordre Royal de la Licorne. J'ai reçu invitation de la part de Victoire et de votre Grand Maitre pour assister à l'adoubement de celle-ci.

Rien de plus. Rien de moins.
Après tout, il n'avait jamais aimé les présentations ni les fioritures, autant être raccord une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Dunkan

avatar

Localisation : Limoges
Date d'inscription : 03/03/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 11:26

L'adoubement de Victoire ... C'était pas étonnant.

Dunkan en profita pour se faire une petite beauté : remettre dans l'ordre dans ses cheveux, tailler sa barbe et mettre des vêtements propres et simples. C'est ainsi qu'il entra dans la basilique, où il se signa après avoir passé le porche. Vu la cérémonie, il attendit que quelqu'un vienne le voir pour lui dire où aller.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
alix du vivier

avatar

Date d'inscription : 04/01/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 12:15

Toujours dans l'entrée, les invités commençaient à affluer, elle aperçue un geste des plus discrets de son ami Silec au loin et déjà placé.
Tout aussi discrètement elle lui répondit d'un petit sourire et d'une tête qui se baisse légèrement.

Quelques rayons de lumière passaient à travers les vitraux, donnant à l'intérieur de la basilique, un semblant de clarté chaleureuse.

Puis un bruit de bottes derrière elle, la tête qui se tourne et du coin de l’œil elle reconnu son ami le Chevalier Enguerrand, qui venait de rejoindre les autres personnes sur le seuil, l'air grave qu'arborait son visage, ne prêtait guère à l'envie de le rejoindre, du reste, ce n''était ni le lieu, ni l'endroit, alors idem que pour les autres un seul signe de tête pour le moment suffira à un salut respectueux.
Elle ne connaissait ni les us ni les coutumes des Ordres Chevaleresques, mais fut quand même interpelée de le voir entrer armé dans la maison d'Aristote.

Bien sur elle aussi, avait toujours sa petite dague sur elle, cachée dans sa botte, mais personne savait.
Revenir en haut Aller en bas
Abigail.

avatar

Date d'inscription : 13/04/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 13:47

Elle se remit à sa tâche, rejoignit la file des invités qui affluaient.

Une jolie dame de bleu vêtue se présenta, une invitée de Soeur Victoire, elle l'accompagna au premier rang et d'un sourire, l'invita à s'installer à la place aux cotés du père de son parrain.

Elle repartit à pas rapide vers l'entrée. Muiri et Dunkan maintenant, une soeur et un frère, sa future filleule entre autre. Ils iraient sur les rangs derrière les invités ; Dunkan sur le second rang, Muiri au fond en tant qu'auxiliaire.

La porte d'entrée était toujours occupée et les pieds d'Abigail commençaient à chauffer. Elle apprécierait un peu d'aide, tout au moins de se stationner un instant. Elle savait qu'à tout moment elle pouvait être solliciter.

Retour à la porte, un homme encapé patientait à son tour. Un chevalier. Son nom ne lui était pas inconnu bien qu'elle ne l'ait jamais croisé.


Chevalier, je vous invite à rejoindre le premier rang, celui des invités de Soeur Victoire.

Elle joignit le geste à la parole et l'accompagna. Un regard vers la porte, plus personne n'attendait ....


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Enguerrand_de_lazare

avatar

Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 14:11

Une silhouette, pourtant bien connue là, juste à côté de lui, ou pour le moins à si courte distance. Comme n'avait il pu la reconnaitre...Etait-ce là l’œuvre de la majesté des lieux, de la fatigue accumulée ou, plus simplement, et se peut de façon plus inquiétante, une faille dans ses capacités d'observations? A moins que ce ne soit, bien évidemment, partie de tout cela en même temps.
Avant même qu'il ne s'avance vers Alix, celle-ci avait déjà été emmenée par la jeune hospitalière faisant donc office de comité d'accueil.
Il attendit donc quelques instants, laissant ses yeux s'habituer à la luminosité des lieux.


Chevalier, je vous invite à rejoindre le premier rang, celui des invités de Soeur Victoire.

Signe de la tête en guise de remerciement, avançant à la suite de l'hospitalière.

Ayant pris place là où les invités s'étaient installés, il se pencha légèrement en direction d'Alix, laissant enfin s'afficher sur son visage un fin sourire amical:


Alix. Pardonne moi mon arrivée pour le moins froide, mes pensées accaparant tout mon esprit, ayant je le crains, eu raison de mes actes et de cette once de civilité qu'il me reste encore...Regard un instant pétillant. Permets moi donc de me racheter et de te souhaiter le bon jour comme il se doit.

Un regard alors, glissant sur l'assistance autour de lui. Surprise, s'il en était, de reconnaitre vieux compagnon de son Ordre:

Silec. C'est un plaisir, inattendu je dois bien l'avouer, de te revoir en ces lieux.Courte pause. Toutes ces années...


Dernière édition par Enguerrand_de_lazare le Mer 8 Jan 2014 - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abigail.

avatar

Date d'inscription : 13/04/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 14:32

Elle était la, à patienter, ce qui pour Abigail était une mission des fois des plus périlleuses. Elle réalisa soudain que la porte n'était pas si vide que cela... Elle avait oublié le grand cerf ! et c'est pas dans la forêt qu'elle l'avait oublié, mais dans l'embrasure de la porte.

Elle trottine jusqu'à lui et s'excuse platement prétextant une soif soudaine...

Frère Sakopi, si vous voulez bien me suivre, vous serez placé au troisième rang, à coté de Soeur Muiri.

Dernier regard vers la porte, était elle bien libre cette fois ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maradrir

avatar

Localisation : Lisieux
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 16:06

Près de la porte Maradrir continuait d'observer le ballet incessant des invité en attendant qu'on ne lui donne sa place.

Bien sûr il se doutait qu'il devrait se placer prêt des autre membres de l'Ordre, mais dans le doute le plus profond il préféra attendre qu'on lui donne l'instruction.

Cela ne le dérangeait guère, il attardait encore on regard vers les murs et les voûte du saint lieu. Il avait toujours adoré l'architecture des bâtisses de prières, ces plafonds entrelacés construits de façon fort ingénieuse, ces fenêtres béantes emplies de vitraux... Il regretta quelques instant de ne pas être venu ici plus souvent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
silec

avatar

Localisation : Murat Bourbonnais Auvergne
Date d'inscription : 03/01/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 16:46

Silec la tête baissée ne voit pas arriver celui  qui  s'assoit tout prés de lui. Il sursaute presque quand il  entend son  nom. Cette voix lui fait tilt dans sa tête, il la reconnaitrait même les yeux bandés. C'est  la tête toujours baissée qu'il  esquisse un  sourire et  qu'il  prononce a l'encontre du  nouveau  venu.

Que le monde est  petit n'est ce pas vieux frère. Il tourne la tête en  direction de son ami  considéré comme Deny  pouvait l’être comme son  frère de sang. Il se promet qu’après la cérémonie ils discuteraient plus en  avant. Le moment n’était pas venu pour la discussion mais plus pour le recueillement C’est  dans ce sens que Silec par gestes le fait comprendre à  son ami, ainsi  qu'a Alix assise prés de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 17:30

Il est remonté de la crypte vers l'extérieur de la basilique par un escalier dérobé que seuls les Grand-Maîtres connaissent et empruntent pour des actions discrètes. Dehors, il aperçoit les équipages des invités qui sont soignés par les palefreniers et quelques membres de la suite de certains personnages. Donc de ce côté tout semble se dérouler à la perfection. Normalement c'est au Sénéchal qu'incombe ces tâches de supervision, mais comme c'est également la personne qui est le centre de la cérémonie, il s'y colle tout simplement car aucune tâche n'est ingrate pour le service commun.

Un coup d’œil au soleil à travers les nuages qui se dispersent. L'heure de commencer la cérémonie approche rapidement. Il va bientôt être temps d'envoyer un page prévenir l'impétrante qui attend derrière la porte de la crypte. De son côté, il remet un peu d'ordre dans sa tenue d'apparat, ajuste le fourreau de son épée - celle qu'il a reçue lors de son propre adoubement, simple et sobre comme il l'avait souhaité, avec un étui de cuir sans aucune distinction autre qu'un minuscule poinçon en forme de croix de Malte près de la boucle du baudrier - et vérifie les fibules qui retiennent son mantel de Grand-Maître.

En s'approchant de la porte de la basilique il jette un œil sur l'assemblée. Les invités sont déjà placés pour la plupart grâce aux bons soins de la jeune sœur Abigail et l'accueil efficace du jeune frère Olivièr ; les membres présents du Haut-Conseil également. Les frères et sœurs qui ne sont pas en mission ou qui ont pu se déplacer sont presque tous arrivés. Il sait que les retardataires viendront se placer discrètement dans les derniers rangs, donc il ne se fait pas de souci particulier. Saint-Jean est à son pupitre, prête à superviser la conformité de la cérémonie, ses documents sont rangés, contresignés, scellés. Le rideau va bientôt se lever sur l'acte principal du meilleur drame qu'il soit dans la vie d'un chevalier.


D'un geste discret il se fait apercevoir de la jeune sœur Oceana et lui fait signe de le rejoindre rapidement.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
hersent

avatar

Date d'inscription : 05/01/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 18:04

Les cloches avaient retenti et Hersent se douta bien qu'il lui fallait très vite rejoindre la basilique de la Commanderie. C'est qu'elle était fort empotée, la Vice Chambellan champenoise et Ambassadrice Royale, quand elle était en terrain inconnu: c'est fou comme il est facile d'oublier les réflexes acquis lors d'une longue carrière de militaire. Faut dire qu'elle avait quitter l'Ost la mort dans l'âme mais elle n'en pouvait plus des intrigues et critiques de tout ordre.

C'est une Hersent, reposée et pimpante qui se présenta, tout de bleu vêtue, un manchon et une toque de fourrure blanche pour lutter contre le froid glacial qui devait régner dans l'édifice religieux... il fait toujours froid dans les églises et pourtant elle savait qu'une chaleur particulière s'y trouvait.


Spoiler:
 

Elle attendit qu'on lui indiquât la place où elle devait s'installer. Elle aperçut quelques têtes connues dont celle de l'heureux époux de sa Victoire, celui qui avait provoqué le premier chagrin d'amour de son fils Arthur. Elle esquissa un sourire et sortit discrètement une main gantée de son manchon pour s'assurer, une fois encore, qu'elle avait bien dans sa poche, le compliment écrit par Arthur à l'attention de sa reine de coeur, Victoire. Ouf, elle ne l'avait point oublié et encore moins perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Gregoire_de_j

avatar

Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 19:49

C'est une traversée de Commanderie plus tard que, guidés par Olivièr Del Casalièr, le jeune Grégoire ainsi que son parrain Henry de Silly arrivèrent en la basilique Saint Arnvald pour assister à l'adoubement de sa tendre et chère môman. Le regard du Joncheray miniature balaya rapidement la salle d'un bout à l'autre pour finalement se recentrer brusquement sur des visages familiers. Soudain, il laissa apparaître un grand sourire sur sa bouille, si bien qu'on pouvait voir toutes ses dents et même celles qui étaient tombées récemment. Son père ainsi que son grand-père s'étaient déjà installés et, fougueusement, le bonhomme voulut les rejoindre à petits bonds. Cependant, on n'était pas chez mémé en ces lieux, ces derniers comportant des règles. La course de Grégoire fut d'ailleurs de courte durée - en effet elle n'avait même pas commencée - son parrain Henry venait de poser sa main contre l'épaule du garçon afin de le retenir dans son élan avant de le rappeler à l'ordre et de lui demander de faire preuve de patience. La descendance Joncheray prit alors conscience de son erreur, une bien drôle de sensation, auparavant inconnue. Alors, n'osant dire mot, il resta sagement en place aux côtés d'Henry, se disant que si un jour il voulait lui aussi devenir chevalier, il devrait d'abord apprendre les bonnes manières ; l'annulation des cours de maintien de l'Université de Belrupt n'aidant pas, il se contentera d'apprendre tout seul à calmer son impulsivité pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Aesa.

avatar

Date d'inscription : 08/10/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Mer 8 Jan 2014 - 20:55

Par le ciel! Je n'avais pas ma place ici. Je ne connaissais pratiquement personne, tous portaient de beaux habits, semblaient à l'aise,  tandis que moi... Quelle honte pour ma sœur Victoire et les autres frères. Partagée entre l'envie
de voir la consécration de ma soeur dans l'Ordre et la fuite, je choisis celle ci.
Je savais qu'elle me le pardonnerait. Elle me savait solitaire et sauvage, et cela ne s'arrangeait pas avec le temps.
Discrètement je ressortis, n'ayant eu que quelques pas à faire, mais me retournant quelques instant pour embrasser le spectacle, mes yeux accrochèrent la lumière qui transperçait les vitraux. Elle était si douce, si magnifique. Une grande paix s'installa dans mon coeur.

Souriante, je sortis d'un pas léger et retournais aux écuries que je n'aurais jamais du quitter. Le monde extérieur à l'Ordre n'était pas pour moi, comme je ne l'étais pas pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Abigail.

avatar

Date d'inscription : 13/04/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 9 Jan 2014 - 8:20

Abigail continua d'accomplir sa tâche. Le placement des personnalités touchait sans doute à sa fin.

Elle fit patienter Frère Maradrir un instant, plaçant d'abord la dame au premier rang, celui des invités de l'adoubée. Maradrir, s'installera quant à lui au second rang.

Elle vit Aesa venir.... puis repartir.... Jeune demoiselle timide...

Henry de Silly accompagné de son filleul furent eux aussi installés au premier rang.

Une première mission accomplie, mais l'enfant savait qu'elle n'était pas au bout de son travail...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 9 Jan 2014 - 9:00

Moi, j'étais toujours à la barbacane et j'attendais. Sauf qu'un d'nos frères et v'nu m'donner un message, fallait qu'j'aille dans ma chambre tout d'suite. Sur l'coup, j'ai pas compris pourquoi vu qu'dans ma chambre y s'passait rien, 'fin normalement.

Mais comme c'était un ordre, bah j'ai obéi. J'me suis dépêché, j'ai tourné à droite pis à gauche, pis j'ai filé, et r'tourné et encore à droite et, j'y étais enfin.

Quand j'suis entré j'ai bien vu un truc qu'était sur mon lit avec une lettre dessus. J'suis curieux mais j'ai quand même lu avant, j'suis aussi prudent. Et bah j'ai bien fait sinon j'tombais sur le sol direct ! Wouah, j'avais une autre mission !! Moi j'me dis qu'soeur Victoire elle devrait être adoubée tous les jours au moins nous les pages ont sert à quelque chose !

J'me calme quand même, et j'relis bien. Alors un voile rouge sang...C'est juste quand j'me d'mande où j'vais trouvé ça, qu'j'vois qu'il est plié sur mon lit ! Quelle crétin ! Ma couverture rouge elle m'a bouché la vue. Pff, faudrait qu'j'pense à d'mander si on peut pas changer d'couleur.

Bref, j'écarte c'qui emballe ce qui est posé sur mon lit et j'en reste bouche grande ouverte. C'est super beau et j'doute pas qu'ce soit super lourd aussi ! Pourvu qu'fasse pas tout tomber, la honte mais surtout fini l'Ordre, le Grand Maître le dit bien...Gloups...

Bon c'est pas l'moment d'se dégonfler, faut y aller !

J'remet d'l'ordre dans ma t'enue et j'installe le truc méga super hyper lourd sur son beau coussin pis j'recouvre le tout du voile rouge sang.

Avant d'le prendre dans mes petits bras, j'vais ouvrir la porte, ça s'ra déjà mieux. J'vais prendre mon fardeau aussi fragile qu'il est honorifique, et j'sors direction la basilique.

Ouf, j'ai cru qu'j'arriverais jamais à descendre les marches sans tomber mais si ! J'traverse la cours et j'gravis les marches pour atteindre l'entrée. Ça y est, j'y suis.

J'reste sur l'pas d'la porte et j'cherche le Grand Maître des yeux. Il avait bien dit l'rejoindre à l'entrée, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
alix du vivier

avatar

Date d'inscription : 04/01/2014

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 9 Jan 2014 - 12:38

Installée au premier rang comme il se devait d'être apparemment, puis une tête qui s'avance vers elle, un petit sourire s'affiche aux mots de son ami.
En ce lieu imprégné à la fois de mystères mêlé d'une énergie qu'elle ne pourrait décrire, mais aussi d’étrangetés, pour la jeune femme, ils avaient un impact tout particulier. Elle lui chuchota.


Il n'y rien à pardonner Enguerrand, je suis totalement novice dans ce qu'il doit ou ne doit pas se faire dans telle situation et c'est pourquoi je ne suis pas aller vers toi.
Mais tu n'aurais pas échapper à la fin de cet adoubement de ma visite.


Elle plissa simplement les yeux envers Silec, pour lui faire comprendre qu'après oui, ils auraient le temps de discuter tous ensemble.
C'était un grand honneur pour Alix, d'être parmi eux ce grand jour.
La cérémonie était sur le point de commencer, elle se recueilli quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 9 Jan 2014 - 16:18

Le petit mot qu'il a fait parvenir aux pages semble avoir atteint leurs destinataires. Déjà le jeune Olivièr se présente avec sa charge. Il note que le gamin porte un poids significatif pour son jeune âge sans trop moufeter ni se plaindre. Il apprécie à leur juste mesure les efforts qu'il fournit pour maintenir une attitude digne en dépit de la contrainte.

Il voit de loin la jeune Abigail achever ses derniers placements. Il la suit des yeux pour qu'elle n'oublie pas de venir les rejoindre ici avec Olivièr et Oceana. La cérémonie ne pourra commencer effectivement que lorsque les trois membres de sa petite suite seront placés derrière lui pour entamer la procession d'ouverture.

Il tapote sur le pommeau de son épée. Ce sera le seul signe d'impatience qu'il s'autorisera car il voit bien que les enfants font tout leur possible pour s'acquitter de leur tâche avec toute l'attention et l’énergie requises. La tempérance étant une vertu cardinale de l'Ordre, les adultes déjà placés qui attendent ou s'impatientent devront simplement attendre encore, ce n'est pas plus compliqué que ça.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 9 Jan 2014 - 16:40

Peu a peu, freres et soeurs sont arrivés dans la Basilique.
Les invités ont été amenés là par les pages. Pages qu'elle devra penser à remercier dument quand elle aura l'occasion de les croiser entre 4 yeux, dont son filleul. Elle devait d'ailleurs.... Rapidement, elle ajouta une annotation au parchemin à porté de sa main qui lui servait d'aide mémoire depuis son retour à la lumière.

Parmis les non-membres, finalement seules deux tetes lui étaient moins connues : le Beau-papa, et encore car elle l'avait croisé au mariage de Victoire et avait lu les Chroniques de la Licorne y officiant là bas également faute de héraut présent et en tant que maréchal de tutelle; et le fils de Victoire. Tout au plus savait-elle de celui-ci ce que Vic lui en disait mais elle sentait bien une certaine retenue dans les propos de la jeune mère, probablement suite à cette grossesse partagée qui n'avait pas eu les memes conclusions pour l'une et pour l'autre... Les autres invités... elle était en terrain plus que connu. Que ce soit le licorneux ou la Dame Blanche, elle cotoyait de longue date. La baronne normande, pareil ces derniers temps. Quant à "ryry" qu'on pouvait pas appeler "ryry" mais qu'elle appelait quand meme "ryry" dans sa tete meme si ses levres disaient la plupart du temps "Angou-lesme", autant dire que c'était là un larron pince-sec qu'elle avait appris à connaitre, voir meme apprécier à l'Herauderie.

Son regard se posa sur chacun d'eux, et quand il croisait l'un ou l'autre, apportait un salut silencieux par un léger mouvement de tete ou des levres.

Arator eut droit de meme, à un merci silencieux pour toute la peine qu'il s'était donné afin de faciliter la préparation des documents et veiller à ce que tout soit prêt pour ce jour. Lorsqu'elle était remontée de la crypte, ne disposant que de très peu de temps pour réaliser quelques ablutions et rassembler ses documents, elle avait trouvé 2 piles prete, l'une de l'uniforme des Hospitaliers, plié de frais, l'autre de son écritoire et des parchemins prets à etre scellés. Comble du comble, une cruche d'eau chaude attendait non loin, ce qui lui avait apporté un certain confort qu'elle ne s'était pas refusé après une telle veille. Un ange, meme s'il se voulait renard !

Laissant ensuite son regard errer parmi les freres et soeurs, elle guetta un signe du Grand Maitre, signifiant que la cérémonie allait commencer. Une legère inquiétude perdurait quant à la venue de leur aumonier. Il avait semblé assez mal ces derniers temps et ne l'ayant pas vu durant cette semaine car retenue, elle ne savait pas s'il serait des leurs. Elle l'espérait. Pour lui, pour Victoire.
Pensant à Victoire, elle l'imagina, patientant vaille que vaille derriere cet huis, exactement là où elle avait veillé sur la pénitente, dans l'espace réduit du court pallier formé par la derniere marche de cet escalier s'enfoncant dans les ténébres. Au moins avait-elle une bougie et était-elle rafraichie.
Elle espérait que les dernieres paroles qu'elles avaient partagés avaient suffisament détendu la jeune femme. Non pas pour que ce qui suivrait soit pris à la rigolade mais surtout pour qu'une pression par trop importante ne vienne gacher le travail sur elle meme que Victoire avait mené sur elle meme ces derniers temps.
Elles partageaient ce problème de tempérance, mais Victoire avait gagné en calme et sérénnité ces dernieres heures....

Bientot, Le Grand Maitre s'avancerait, bientot Vic paraitrait.
Revenir en haut Aller en bas
Abigail.

avatar

Date d'inscription : 13/04/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 9 Jan 2014 - 20:26

Abigail avait fini de placer les invités présents. D'autres se présenteraient peut être mais il lui fallait rejoindre le Grand Maître à présent. Ce qu'elle fit prestement, rejoignant Olivier.

Elle réalisa qu'elle devait prendre l'écu qu'elle remettrait à Victoire au moment donné. Elle vérifia sa présence et sourit.

Elle salua Frère Optat, le salua d'une révérence pour signifier qu'elle était maintenant prête pour la suite des évènements concernant sa cousine ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
oceana.

avatar

Localisation : Honfleur
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 9 Jan 2014 - 20:44

La rouquine fraîchement arrivée au sein de ces murs s'était vu confier par le Grand Maître une mission.Avec soin et précaution,elle prends le coffret qui lui est confié et se rend à la Basilique.Une fois qu'Olivier a déposé son fardeau,la rouquine place toujours délicatement le coffret en vérifiant qu'il soit bien placé sans risque de chute.

Elle s'assoit aux côtés d'olivier puis attend comme abi et oli que le Grand Maître leur fasse signe quand Dame Victoire. s'avancera dans l'allée afin de rejoindre le Grand-Maître pour son adoubement.
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Jeu 9 Jan 2014 - 23:28



Le temps est venu d'entamer la procession d'ouverture. Il n'y aura pas de suite interminable de personnalités ou de délégation pléthorique de chevalier. Le Grand-Maître tient plus que tout à montrer que l'élévation d'une sœur dans l'adoubement est une continuité de la formation entamée dans le plus jeune âge. Aussi a-t-il décidé que les pages constitueraient l'escorte la plus efficace, bien plus que toutes les armées du monde, pour conduire Victoire à son but ultime de formation.

Ce sont également des voix d'enfant qui vont ouvrir la cérémonie afin de plonger l'assistance dans un silence de recueillement et de beauté. Ils vont entamer un Miserere de circonstance puisque cette prière habituellement chantée un Vendredi Saint marque le désir de purification et de pardon dans la mort avant la résurrection finale.




Pendant que les enfants chantent, les pages emboitent le pas du Grand-Maître qui se dirige à pas comptés vers le chœur de la basilique. Il espère du fond de son être que la solennité du moment ne troublera pas sa jeune escorte dans sa mission.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Abigail.

avatar

Date d'inscription : 13/04/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Ven 10 Jan 2014 - 8:29

Les pages avançaient en procession. Abi, l'ainée des pages, avait pris place derrière Olivier, lui même derrière le Grand Maître.

Une boule d'appréhension se formait dans la gorge de l'enfant, mais elle ne faillirait pas à sa tâche.

Le choeur de la Basilique se rapprochait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Ven 10 Jan 2014 - 10:31

Et c'est parti ! J'vais pour suivre le Grand Maître mais mes bras tout à coup ils m'paraissent tout mous. Arf bah non c'est pas l'moment d'flancher, c'est qu'j'veux pas faire honte à sœur Victoire pis à Mairina non plus, vu qu'j'l'aperçois maintenant.

J'm'arrête pis j'ferme les yeux juste un p'tit moment. Ça va aller, moi j'sais qu'j'en suis capable ! J'sais qu'les enfants ont commencé à chanter mais j'avais pas fait super attention puisque j'étais concentré sur ma mission, vous savez celle qu'y faut surtout pas rater sinon c'est DEHORS !

J'respire lentement pis j'laisse le chant comme m'entourer. C'est drôle c'qu'un chant ça peut faire si on l'écoute et surtout qu'c'est bien chanté. Là j'dois dire qu'je sais pas qui sont les enfants qui sont là mais ils chantent super bien. Moi qui chante comme une chèvre, bah j'en r'viens pas.

C'que ça m'inspire ? Les offices où j'allais avec maman et Eteile, pis la voix de maman quand elle chantait et qu'elle croyait qu'elle était toute seule. Mais c'est aussi les paroles qui sont importantes. Là, j'sais qu'j'suis prêt à suivre le Grand Maître même si y m'demande d'porter ma charge pendant des siècles...euh enfin on va dire des années, hein, faut pas pousser non plus.

Bref, j'reprends ma marche arrêtée juste avant. J'ai ouvert mes yeux, et j'souris encore plus. J'tiens mon coussin bien posé sur mes avant bras, son précieux fardeau toujours posé dessus et couvert du voile.

Et j'crois qu'là y s'passe un truc encore plus fort. J'sens qu'on pose la main sur mon épaule, pourtant j'sais qu'y a personne derrière moi sauf la crevette mais ça peut pas être elle. C'est là qu'les paroles du chant m'donnent la réponse !



Mais Tu veux au fond de moi la vérité ; dans le secret, Tu m’apprends la sagesse.
(.../...)
Ne me chasse pas loin de Ta face, ne me reprends pas Ton Esprit Saint.
Rends-moi la joie d’être sauvé ; que l’esprit généreux me soutienne.


C'est vrai qu'là j'apprends la sagesse. J'cours pas partout et j'suis super sage ! Mais l'esprit généreux qui me soutient, j'comprends qu'c'est oncle Cristòl ! C'est comme ça qu'j'l'appelle quand j'lui parle. J'sais qu'il est mort, mais comme des fois on peut dire des choses qu'à des morts, bah moi j'me gène pas. Oncle Cristòl je sais qu'il peut tout entendre. Et aujourd'hui, le Très-Haut il a bien voulu m'envoyer celui qu'est pour moi comme mon ange gardien. Pour sûr, tout ça j'le dirai à personne sinon on prendrait pour un fou, mais ça m'empêche pas d'penser qu'j'ai raison. Et j'comprends mieux aussi tout c'qu'Eteile elle me disait sur son Très-Haut. Finalement, j'vais p't'être finir par l'aimer...


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Optat

avatar

Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Ven 10 Jan 2014 - 13:31


Comme il avance doucement, autant pour laissez la chorale d'enfants chanter son Miserere que d'éviter aux pages de se mélanger les pinceaux avec leurs charges, il prend le temps de se retourner discrètement. Le spectacle qu'il voit manque le faire s'esclaffer tout de bon alors que tous font silence pour écouter le chant des anges.

Il aperçoit en premier frère Olivièr, rouge comme une tomate, ou plutôt comme le voile qui recouvre son fardeau, à force de concentration et d'efforts. Il avait failli ne pas participer à la procession car il n'a pas vu le Grand-Maître arriver et lui demander de se mettre dans la file. Heureusement, une de ses jeunes sœurs lui a donné un petit coup discret dans le dos pour lui donner l'impulsion de départ. Il lui adresse discrètement un sourire d'encouragement et même un clin d’œil complice, car les hommes aiment bien savoir que leurs aînés les tiennent pour égaux, ou pour le moins complices, dans l'action.

Ensuite vient sœur Abigail qui porte l'écu plain scutiforme. Ce dernier est plus haut qu'elle. Elle est obligée de passer la tête sur le côté pour maintenir sa direction et ne pas aller se cogner contre les bancs qui bordent l'allée centrale. Il décide de marquer chaque pas en faisant sonner ses éperons afin que la jeune sœur puisse se guider au son, autant en distance qu'en direction. Immédiatement la petite tête disparait derrière l'écu.

Enfin Oceana, sérieuse comme un pape, qui tient son coffret de bois précieux. Elle aussi demeure concentrée à la fois sur le rythme des pas et la teneur de sa mission. Tous trois savent que flancher signifiera leur congé définitif de l'Ordre, enfin c'est ce qu'il avait écrit sur un petit mot. Il est évident que cette allure à petits pas comptés n'est pas naturelle pour ces enfants habitués à courir dans tous les sens dans les couloirs de la Commanderie.

Ils arrivent dans le chœur de la basilique, précisément au moment où la chorale a terminé son introduction. Le silence envahit soudainement les lieux. Seuls quelques souffles ou reniflements épars troublent la majesté sacrée qui s'est installée grâce au chant.

Les éperons ne tintinnabulent plus, signe qu'il s'est arrêté devant sa place, face à l'assemblée qui a regardé passer le cortège. Derrière lui le Haut-Conseil et les chevaliers, à sa droite, Saint-Jean, debout et prête à officier avec lui.

Maintenant chaque page sait ce qu'il doit faire.

_________________


Dernière édition par Optat le Jeu 16 Jan 2014 - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abigail.

avatar

Date d'inscription : 13/04/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Ven 10 Jan 2014 - 13:52

Sérénité et angoisse, deux sentiments antagonistes ressentis par la jeune page. Elle suit le pas du Grand Maître, risquant un regard pour ne pas se mélanger les pinceaux. Elle remercie silencieusement l'Ordre n'obligeant pas les filles à porter robe et fanfreluches comme elle aurait du le faire si elle était restée à la vie toute civile.

Quand le Grand Maitre s'arrête, elle salue la distance de sécurité qu'ils avaient tous laissé, n'aurait plus manquer qu'elle trébuche au dernier moment et s'affale dans l'écu qu'elle portait.
Il était d'une valeur inégalable, sa symbolique, tout émanait de lui, une richesse de coeur et d'esprit. Des valeurs spirituelles...

Abi le relève un peu plus, l'écu scutiforme, pour aller le déposer à la place indiquée par le Frère Optat. Devant le pupitre de Saint Jean.




Son sourire reste figé, le sérieux se lit sur son visage. A ce moment là, elle pense à sa cousine, dans la crypte, future adoubée. Elle pense aussi à sa famille, son père serait fier de la voir au moment présent. Elle fougueuse, impétueuse parfois et colérique enfant. Un rien la contrariait, un rien qui la faisait se refermer comme les huîtres.

Elle glissa à pas feutrés vers la crypte, il lui fallait maintenant attendre le dernier signal du Grand Maître pour ouvrir la porte et laisser sortir Victoire.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Olivièr Cristòl

avatar

Localisation : Lengadòc !
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   Ven 10 Jan 2014 - 14:21

J'suis toujours concentré, et on m'a pas quitté. La main d'oncle Cristòl est toujours sur mon épaule comme s'il me guidait. Si y a un truc qu'aurait du m'troubler ç'aurait du être ça non ? Bah pas du tout ! C'est l'sourire et l'clin d’œil du Grand Maître qui m'f'rait bien faire la méga boulette du siècle ! Il sait sourire et faire des clins d’œil aux enfants le Grand Maître ?? Moi  j'pensais qui les aimait pas ! Tu parles d'une découverte !!

J'franchis les derniers pieds qui nous séparent de l'autel en m'demandant si j'ai pas rêvé. Moi j'dis qui s'passe des trucs bizarres dans cette basilique.

C'est quand j'vais poser mon coussin sur l'autel en f'sant attention, qu'j'sens qu'il s'en va. Ça m'rendrait presque triste, pourquoi il reste pas ? Avant d'aller à ma place sur l'tabouret à droite du Grand Maître, j'prends l'temps d'une toute 'tite prière. Pourquoi ? Bah pour remercier d'l'aide que j'ai eu, tiens ! Faut toujours être poli dans la vie qu'elle me disait maman, bon Thiberge aussi mais elle le disait pas comme ça, elle.

Ça y est, j'r'joints le Grand Maître et sagement j'attends la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand se célèbre le Renouveau...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand se célèbre le Renouveau...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand se célèbre le Renouveau...
» [Le Renouveau] - Les Archives d'Amakna
» [RESOLU]quand c'est qu'on recontre la cha-cha
» Tu sais que GC devient trop important pour toi quand ...
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem :: La Commanderie :: Basilique Saint Arnvald-
Sauter vers: